BANKRUN 2010

Forum du site
Bankrun2010.com
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 pertinece de la lutte contestataire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gaelle



Messages : 31
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: pertinece de la lutte contestataire   Sam 22 Jan - 13:40

salut les amis, j espère que vous allez bien et que vous réagirez bientôt à mon dernier sujet, j étais carrément sûre que tout le monde se sentirai réellement concerné! apparemment je me suis lourdement trompée ou alors c'est moi qui n'y comprends rien, j espère que vous pourrez m éclairer sur les raisons de ce silence...en attendant, je vous poste un copié-collé d'un article que j ai trouvé sur le site mutations-radicales.org, j espère qu'il vous interessera et qu'on pourra en discuter. passez tous une bonne journée.

LES LUTTES CONTESTATAIRES HABITUELLES SONT SANS ESPOIR? CHERCHEZ AILLEURS!!

Changer le monde au lieu d’amortir la barbarie
L’Utopie ou la Mort ?, la Révolution non-violente ou la Barbarie ?, La libération de toutes les créatures ou l’aliénation, l’illusion et le règne toujours renforcé de Big Brother ?

/ Les luttes et les mouvements de gauches, qu’ils soient radicaux ou réformistes sont dans une impasse totale (si leur objectif est vraiment de changer le monde vers la justice et la fraternité).
Il est plus que temps de trouver autre chose si vous êtes vraiment révolté et désireuse de tout changer.

Quand est-ce que les révoltées sincères se rendront compte que l’addition des luttes (que ces luttes soient partielles ou plus globales) ne pourra jamais changer le monde ?
Quand est-ce qu’on cessera de croire qu’on vit dans une vraie démocratie et que les élections, les partis ou les syndicats peuvent changer quelque chose ?
Quand est-ce qu’on cessera de rêver au grand soir en allant « tranquillement » au turbin dans le métro, l’ozone, la pub et les CRS ?
Quand est-ce qu’on arrêtera de s’imaginer être un héros révolutionnaire en posant des bombes contre une entreprise de merde ou un bâtiment étatique ?

Quand Big Brother aura installé des capteurs biométriques dans vos cerveaux, qui détecteront automatiquement toute pensée ou acte subversif ?
Quand la Terre aura été ravagée par la prochaine guerre mondiale, par le réchauffement brutal du aux activités humaines ou par des pollutions graves ?
Quand tout le monde vivra dans la misère noire, à part quelques nababs protégés par des polices blindées ?
Quand il sera trop tard ?

Le changement se fait dans tous les domaines en même temps ou dans aucun, car tout est lié.
La révolution est intérieure avant tout. Elle ne consiste pas à détruire frontalement le capitalisme et les Etats, mais à se changer radicalement de manière à pouvoir vivre tout de suite avec d’autres personnes sur d’autres bases que le conflit permanent, les rapports hiérarchiques ou de séduction, ou le laisser aller bordélique.

Le capitalisme et les pouvoirs ne seront jamais ébranlés par des minorités qui se limitent à des critiques et des attaques, même si ces critiques sont justes. Et si par miracle ces minorités critiques devenaient des majorités et parvenaient à faire plier la dictature libérale et les Etats, elles ne seraient hélas toujours pas capables de construire un autre monde, et re-fabriqueraient très vite des systèmes proches de ce qui existe maintenant. Tant que les personnes elles-mêmes n’auront pas changé en profondeur, elles recréeront toujours le même monde barbare.

Qui se rend compte que les racines du capitalisme et de toutes les violences sont inscrites profondément dans chaque personne ? Et surtout, qui veut tenter de couper réellement ces racines, qui est capable de vivre différemment de manière permanente avec d’autres personnes sans retomber rapidement dans les travers du monde actuel (qui sont : jalousies, compétition, volonté de domination et d’appropriation).
Où sont les communautés et les coopératives pratiquant de manière permanente la démocratie directe, le partage égalitaire des biens, du travail et des fruits du travail ? Où les relations interindividuelles sont-elles libérées des histoires de genres, de préférences, de famille, de couple et d’appropriation ?
Comment vivent les libertaires qui veulent abolir la propriété privée, le travail, l’Etat, la famille etc ??
Où sont les communautés anarchistes ? Qui sont les groupes capables de s’unir et de s’entraider de manière permanente et constructive, et pas seulement quelques jours par an lors de camps temporaires ?

Moi, je ne vois rien, personne, juste des pauvres bougres qui recommencent toujours les mêmes trucs qui ne mènent à rien, qui refont les mêmes incantations magiques contre le capitalisme et les Etats, qui en appellent aux même casses de vitrines ou de voitures de polices, aux mêmes illusions de soulèvement populaire qui renverserait des structures oppressives considérées comme les responsables majeures des injustices et de la barbarie permanente !!! Rien de nouveau hélas, dissidents radicaux, citoyennistes conformistes, réformistes, humanitaires, intérêts catégoriels... tournent toujours en rond, et les ornières ne font que se creuser sous leurs pas, que leur chaîne de bagnard soit longue ou plus courte.

On en vient alors à croire que la contestation est une mode comme une autre, un art de vivre parmi d’autres, une manière de se donner bonne conscience entre deux grasses bouchées de participation au système, un rituel tribal où il faut avoir commis quelques actes de bravoures (larzac, Evian, brûler un magasin de luxe...) pour faire partie du clan des gentils, de celles et ceux qui affirment vouloir changer le monde, un moyen de se rassurer et d’oublier son renoncement en faisant de l’activisme... Triste « révolution » qui, au mieux ne construit rien, au pire renforce le système.
Comment ne pas être bouleversé par cet état de fait ? Comment faites-vous pour continuer à vous enfoncer dans ces impasses ? Pourquoi ne pas chercher autre chose ? Pourquoi est-ce que tous les groupuscules ne se sabordent pas une fois pour toute, de manière à ce que tous les humains puissent peut-être se réunir pour chercher et trouver un fond commun et enfin construire ?
Pourquoi se résigner à des actions crottes-de-biquales et épisodiques alors qu’il est urgent de tout changer ?
Pourquoi est-ce qu’on parle plus souvent de luttes que d’amour et de constructions ? Pourquoi se battre sans fin contre les conséquences sans fin d’un système barbare au lieu de construire maintenant un autre système, une vraie société, qui ne génère plus de barbaries et d’injustices ?

La quasi-totalité des personnes qui se disent contestataires ne sont pas plus capables de changer le monde que Bush, Steve Jobs ou Poutine. Elles se gargarisent de formules ressassées et d’actes trop souvent dérisoires, elles ont l’impression de faire bouger les choses en participant à des manifs ou en bloquant (ou limitant) temporairement un projet encore plus répressif et anti-social que la moyenne. ILLUSIONS !

Comment ne pas voir, à l’heure actuelle, que les impasses sont de 2 types, et que personne ne propose autre chose :

des totalitarismes plus ou moins softs qui mettent tout le monde d’accord en écrasant les individus et leurs libertés, sous le joug de l’argent, de la propriété, de la police, de la consommation, de personnalités charismatiques...
des multitudes de groupuscules éclatés et plus ou moins en guerre (les luttes diverses sont souvent contradictoires et se nuisent mutuellement), initiés par des idées personnelles inconciliables, issues de conditionnements, d’habitudes et de sensibilités particulières et non-reproductibles, partielles et non-généralisables.
Après les grandes messes genre Larzac ou Porto Allegre, on n’a que de vagues déclarations consensuelles et gentillettes, et rien ne change, tout le monde replonge dans le bourbier l’esprit en paix jusqu’à la prochaine cérémonie groupale et apaisante.
Pour changer le monde, il faut obligatoirement découvrir la réalité d’un fondement commun, de liaisons par delà les goûts et sensibilités diverses. Au-delà des merveilleuses différences individuelles et des multiples constructions de la raison, il existe de manière certaine la possibilité pour tous les humains de se rassembler et de réaliser pour de vrai le meilleur des idéaux anarchistes et communistes (et, si j’osais, chrétiens), en les poussant encore plus loin, et sans les systèmes effroyables et totalitaires du genre URSS. On pourrait parler de convergence intérieure, d’amour universel, de liberté absolue. Qu’importe les mots, c’est de toute façon à chacunE de se lancer dans l’aventure et de découvrir les choses par elle-même, seulE avec sa conscience.

Les « sociétés » ne sortiront pas de la barbarie toute seule, que chacun est responsable, que les luttes, telles qu’elles ont été menées dans la quasi-totalité des cas, sont sans espoirs et sans effet sur la libération du monde. Si elles ne sont pas rattachées et motivées par une révolution individuelle profonde et radicale, elles tourneront en rond à l’infini (à moins que la planète ne saute avant).

L’Utopie ou la Mort ?
La Révolution non-violente ou la Barbarie ?
La libération de toutes les créatures ou l’aliénation, l’illusion et le règne toujours renforcé de Big Brother ?
A vous de choisir, le monde est entre vos mains. Vous pouvez le refaire dans la liberté et l’amour, jouer simplement avec ou l’écraser.

Bien entendu, ce texte est libre de tout droit, donc librement reproductible et modifiable, il est à vous, pour vous, il est à tout le monde, il n’est à personne, la Terre pareil.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arguru
Admin
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: pertinece de la lutte contestataire   Sam 22 Jan - 14:36

Salut Gaëlle.

Citation :
salut les amis, j espère que vous allez bien et que vous réagirez bientôt à mon dernier sujet, j étais carrément sûre que tout le monde se sentirai réellement concerné! apparemment je me suis lourdement trompée ou alors c'est moi qui n'y comprends rien, j espère que vous pourrez m éclairer sur les raisons de ce silence...

Sache qu'à mon avis tu es au moins lu. Ton idée est intéressante et ton discours un poil utopiste, c'est peut-être pour ça que tu n'as pas de réponse. Utopiste, mais juste dans l'ensemble et touche le vrai nœud du problème.
Comme il est précisé sur le site, l'action ne s'est pas arrêtée le 7 décembre, ce forum en est le fruit.
Dans la continuité, le bankrun ce fait tous les jours : vider au fur et à mesure nos comptes en banque et récupérer l'or et l'argent qui normalement nous est dû via la monnaie papier - qui va bientôt générer une phase très difficile. Il est important que le peuple ait de l'or et de l'argent et non pas seulement que les états (chefs d') et les cartels bancaires.
Un passage du jour au lendemain à un monde sans argent serait le top, dans l'absolu, mais le monde entier y est-il préparé ?
Je ne sais pas, peut-être que l'effet serait encore pire qu'avec le système actuel : plus de berger.

"Ce qu’il faut que tu comprennes, c’est que pour la plupart ils ne sont pas prêts à se laisser débrancher. Bon nombre d’entre eux sont tellement inconscients et désespérément dépendants du système qu’ils vont jusqu’à se battre pour le protéger."

"L’heure la plus sombre est celle qui vient juste avant le lever du soleil."

Peut-être n'avons-nous pas assez souffert ?
La révolution ne se fera pas du jour au lendemain, elle sera lente et douloureuse, mais efficace et évolutive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bankrun2010.forumsactifs.com
Gaelle



Messages : 31
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: a arguru   Lun 24 Jan - 22:11

salut, merci pour l explication, je commencai vraiment à me demander si je ne m étais pas plantée en beauté! si je conprends bien, le seul reproche que l on me fais c'est d être trop "utopique", et de croire que les choses peuvent changer d'un coup, vu que les gens ne sont pas préparés à lacher le système! dans ce cas, je crois que j ai besoin de certaines autres précisions, la première portant sur le résultat concret que l action bankrun cherche a atteindre, et la seconde sur la manière dont on s'y prendra pour réveiller les gens. moi j avais toujours pensé que le problème avait été clairement identifié, à savoir le système et son apparente infaillibilité, d ou l idée de retirer l argent pour le destabiliser, ce qui aboutirait à la ruine des immenses fortunes des capitalistes qui seront à ce moment forcés de devenir un peu plus spirituels et justes! je croyais qu'il s agissait de débloquer toutes ces personnes qui ont de grands rêves pour l humanité mais qui n ont pas les moyens d agir, et surtout, et plus important encore, je croyais qu'il s agissait de rétablir les conditions de vie désastreuses que le capitalisme avait infligé à de nombreuses personnes à travers le monde! il y a des millions de personnes qui meureunt de faim, n ont pas de quoi se soigner, alors que la capacité de production mondiale est siffisante pour tous! je pensais qu'il s agissait avant tout de cela, sauver des vies! il n y a rien de plus précieux au monde que la vie d un être humain, combien de fois celle de millards, y compris les notres! si passer à un monde sans argent risque de créer un quelconque désordre pour ces quelques malheureux qui ont si peur de l inconnu qu ils se battent pour sauver le système, je ne pense pas que les dommages soient plus importants que ceux que le système cause chaque jour en restant debout!la réaction de ces conservateurs est tout a fait humaine, mais s'ils s accrochent c'est uniquement parce qu'ils ne voient pas plus loin que leur nombril, et ce serait un énorme service qu on leur rendrait en proclamant cette révolution, ils seront obligés d affronter cette peur de l inconnu, ils nous lanceront des pierres, mais ce sera l occasion pour nous de les rassurer, les sensibiliser sur les problèmes causés par le capitalisme dans le tiers monde et mm le monde occidental, plus ils voudront légitimer l ordre actuel, plus ils s informeront et comprendront qu'il est terminé, ce sera facile de convaincre toute personne doué de raisn, et pour le reste, on leur fera comprendre qu il n ont autre choix que de s aligner, et quand il s'éveilleront, ils nous remercierons de les avoir sorti de l ignorance!
sérieux, on ne peut pas renoncer sans mm avoir essayé, mm si on n y arrive pas, je suis sure que le seul fait d oser assumer son utopie nous fera gagner des tas de sympathisants, et mon idée de laisser tomber l argent pour partager les richesses et servir bénévolement est loin d être une lubie, vous n imaginez pas le nombre d auteurs que j ai pu lire, j ai étudié toutes les méthodes, j ai épluché des tas d articles, cela m'a pris des heures et des heures pour aboutir finalement à une action aussi simple et proche du Bankrun, mais encore plus facile.la seule chose à faire est de diffuser l idée, convaincre le plus grand nombre, on n a rien à perdre, alors que l enjeu est immense, si on est prêt à supporter la longue et douloureuse marche vers la revolution, ce n est pas écrire quelques mails, quelques tracts qui vont rendre les choses insoutenables!
en tout cas c est mon point de vue, peut être je me trompe, je serai ravie que vous m éclaireriez, que vous me dites vraiment à quel niveau je me suis trompée, là j aurais une piste pour retourner dans mes livres! merci d avnace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaelle



Messages : 31
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: j oubliais....   Lun 24 Jan - 22:27

....ce que je cherche vraiment ici c est pas juste d être lue, c est vraiment déroutant quand ya pas de réaction, peut etre je n interpelle pas assez, mais mm dans ce cas, ce serait sympa d avoir des réponses, surtout si elles sont critiques, toute réaction est la bienvenue, positive ou négtive, si vous continuez d être si silencieux je vais me mettre à vraiment vous supplier tous les jours, je ferais vraiment n importe quoi, parce que j ai vraiment de la foi en ce que nous faisons, je suis convaincue que c est nous, les membres du bankrun qui changeront le monde, je vois en chacun d entre nous les piliers d'un nouvel ordre plus juste, plus équitable, la vie de beaucoup de gens dépendent de ce qu'on fait ou de ce qu'on ne fait pas, et je suis plus que jamais décidée à tout faire pour qu'on réussisse tous, même si je devrais me plier en quatre pour obtenir vos avis, et enrichir la reflexion sur la meilleur stratégie a adopter. gros bisoux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arguru
Admin
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: pertinece de la lutte contestataire   Mar 25 Jan - 2:22

Gaelle, je peux te rassurer, tu ne t'es pas trompée d'endroit. En ce qui concerne le manque de réaction du forum sur l'apriori d'une trop grande utopie, ce n'est que pure spéculation, ma spéculation, peut-être que je me plante complètement.
Personnellement, je suis tout à fait d'accord avec ton analyse et même, ta soi-disant "utopie". La foi dont tu parles, je la partage également, c'est à peu près tout ce qu'il me reste.

Citation :
sérieux, on ne peut pas renoncer sans mm avoir essayé, mm si on n y arrive pas, je suis sure que le seul fait d oser assumer son utopie nous fera gagner des tas de sympathisants, et mon idée de laisser tomber l argent pour partager les richesses et servir bénévolement est loin d être une lubie, vous n imaginez pas le nombre d auteurs que j ai pu lire, j ai étudié toutes les méthodes, j ai épluché des tas d articles, cela m'a pris des heures et des heures pour aboutir finalement à une action aussi simple et proche du Bankrun, mais encore plus facile.la seule chose à faire est de diffuser l idée, convaincre le plus grand nombre, on n a rien à perdre, alors que l enjeu est immense, si on est prêt à supporter la longue et douloureuse marche vers la revolution, ce n est pas écrire quelques mails, quelques tracts qui vont rendre les choses insoutenables!

La création du forum et le forum lui-même n'a pas eu d'autres prétentions que de jouer le rôle de plateforme où chaque participant, lecteur, ou simple curieux du bankrun, de près ou de loin, désireux de trouver de l'information, puisse la trouver et avoir un accueil, un lieu, dans lequel il peut poser des questions et débattre (et dans le meilleur des cas agir, d'où la section "Actions").

Ensuite, il faut savoir que tous n'ont pas forcement le temps, tout le monde ici à une vie à côté, une famille, un travail, un conjoint, des enfants, etc.
Aussi, la matrice est exigeante et pompe beaucoup d'énergie auprès de la "masse" - réduire l'énergie des citoyens lambda par le stress, la distraction, les loisirs, les mauvaises conditions de vie, le travail, la survie. Soyons tolérant les uns envers les autres, la révolution est aussi intérieure, alors soyons patients, humble.
Je ne critique pas ta noble intention qui est de "changer le monde", ni ne refoule ta formidable énergie à cette tâche, d'ailleurs, elle est plus que la bienvenue.
C'est à nous, à toi, à moi, de trouver et d'étayer de nouvelles idées ingénieuses pour améliorer la situation.
Pour finir :
Citation :

y compris les notres! si passer à un monde sans argent risque de créer un quelconque désordre pour ces quelques malheureux qui ont si peur de l inconnu qu ils se battent pour sauver le système, je ne pense pas que les dommages soient plus importants que ceux que le système cause chaque jour en restant debout!la réaction de ces conservateurs est tout a fait humaine, mais s'ils s accrochent c'est uniquement parce qu'ils ne voient pas plus loin que leur nombril, et ce serait un énorme service qu on leur rendrait en proclamant cette révolution, ils seront obligés d affronter cette peur de l inconnu, ils nous lanceront des pierres, mais ce sera l occasion pour nous de les rassurer, les sensibiliser sur les problèmes causés par le capitalisme dans le tiers monde et mm le monde occidental, plus ils voudront légitimer l ordre actuel, plus ils s informeront et comprendront qu'il est terminé, ce sera facile de convaincre toute personne doué de raisn, et pour le reste, on leur fera comprendre qu il n ont autre choix que de s aligner, et quand il s'éveilleront, ils nous remercierons de les avoir sorti de l ignorance!

Ca, c'est en théorie, c'est bien plus compliqué dans le concret.
Je peux par mon expérience te dire que c'est très difficile d'éveiller quelqu'un profondément ancré dans un monde imaginaire qu'on le lui a fabriqué (la matrice). Mon père est décédé d'un cancer du poumon, j'ai fait tout ce qui était dans mon pouvoir pour essayer de lui ouvrir les yeux et le guérir, ce fût vain. Quelqu'un qui ne souhaite pas sortir de son monde imaginaire, quelqu'un qui n'en a pas l'envie, le désir, ou que le conditionnement ait été si intense sur une longue période, il est impossible de l'éveiller de notre plein gré, c'est comme pisser dans un violon, ça peut même provoquer l'effet inverse souhaité : cela peut même le conforter dans ses idéaux. L'éveil, c'est un chemin, un choix, une conviction intime, une intention personnelle d'y accéder. La seule chose qu'on peut faire comme tu le dis et comme tel est déjà le cas du forum, c'est diffuser l'information et proposer un support qui peut canaliser toute cette belle énergie (pour agir).
Je comprends ton désir prononcé de changement dans un tel monde ; que tu sois révoltée, mais cela peut-même se retourner contre nous...
Patience donc (le bankrun ce fait tout les jours !) et bienvenue sur le forum Very Happy (je ne te l'ai pas souhaité).

ps : Laisse tomber les immenses fortunes, elles feront tout pour garder leur pouvoir, concentrons-nous sur l'objectif, elles tomberont et mourront d'elles-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bankrun2010.forumsactifs.com
Gaelle



Messages : 31
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: salut!!   Ven 28 Jan - 16:08

merci pour ton intervention plus que réconfortante, et toutes mes condoléances pour ton père, ce doit être difficile....
pour revenir à ton message, contrairement à ce que tu sembles penser, je suis plus que consciente de tout ce que tu évoque, l énergie que je mets à la cause est vraiment loin d'être naive ou colorée, ca peut être curieux que je dise ceci mais j ai toujours détesté l utopie, j avais toujours été une partisane radicale du capitalisme, et Marx était l auteur que je détestais le plus au monde, le communisme me sortait par les yeux, de mm que l écologisme et tout le reste, mais paradoxalement, j ai toujours été consciente de l injustice du monde dans lequel nous vivons, avec d'un coté les riches et de l autre les démunis, mais étant une pure rationaliste, j ai d abord adhéré à la théorie de la droite qui pense que c'est parce qu'ils ne travaillent pas assez, ils sont naturellement défavorisés, tout ce qu'ils méritent c est peut être une "égalité des chances...", peu importe, mais j avais juré que je trouverai quand mm une solution à ce problème qui pour moi nuisait à toute la "beauté" du capitalisme, c'est à ce moment que j 'étais vraiment naive, et quelle ne fut pas ma surpirse quand dans mes recherches acharnés je constate que le capitalisme n est pas une théorie rationnelle du tout, elle a mm des aspects religieux (qui est pourtant la critique que je faisai à l utopie), c'est pourquoi il s'en sort toujours indemme, quelque soit les crises, il peut s adapter, et la lutte contestataire ne pourra jamai avoir le dessus vu qu'elle se base sur cette croyance en la rationalité du système avant de l attaquer, il ne raconte jamais l histoire de ses débuts, dans la tête de tout le monde, l idée communément adimise est qu il découle de la révolution des lumières et grace à la liberté d entreprendre qui n existait pas dans la monarchie il a abouti a la formidable industrialisation, source de tout les bienfaits pour l humanité. c'est aussi ce que je pensais car j étais profondément humaniste, avant de me rendre compte que les choses ne se sont jamais passés ainsi, le capitalisme a du créer une grande misère pour pouvoir exister, elle a carrément arraché au peuple les biens qu'il exploitait à son gré, c'est lui qui a fait tomber le féodalisme mais pas pour libérer le peuple du tout, au contraire, c'est parce que la féodalité genait l ambition des bourgeois marchands. en fait c'est une histoire assez longue et complexe, je peux pas la dire entièrement.
aussi, je ne critique pas vraimant les capitalistes, au contraire je les comprend trop bien, c'est pourqui je n ai mm rien contre le système actuel, le problème n'est pas au niveau des gens qui veulent garder toutes les richesses pour eux seuls, c'est un comportement tout à fait humain, s'ils le font ce n'est pas par méchanceté, c'est juste pour être heureux, à l abri du besoin, ils ont peur d être dépossédés, mais leur fortune leur fait plus de mal que de bien car ils continuent a avoir peur de tout, cambriolage, chute de la bourse etc..ces dirigeants qui se débattent pour trouver une solution a la crise sont quelque part sincères dans leur démarche, ils craignent pour la stabilité de l ordre qu'il faut maintenir à tout prix, le seul problème est qu'eux aussi sont pris dans ce mensonge dont ils ne savent comment se dépétrer, un peu comme l église catholique aujourdhui, ils ne peuvent pas se lever un beau vmatin et admettre qu'ils ont tort, ils ont le pouvoir en eux, et ils se battront jusqu'a la fin, ce n est mm pas à débattre, et cela finira forcément mal, mais il n y a pas moyen que cela finisse autrement. et à ce moment personne ne pourra les blamer, vu qu aujourdhui tout le monde est d accord pour décrier leur incompétence. tout le monde voit qu'ils n ont pas une longue vue, ils ont des contraintes monstres, ils se débattent et ça nous amuse, on écrit de longs articles qui prédisent leur mort prochaine, mais cette attitude ne bénéficie à personne. l urgence aujourdhui est de leur ouvrir les yeux, et les prises de conscience ne se font qu'avec un choc et une remise en question de ses bases, c'est pourquoi j ai tellement applaudi l action du 7 décembre, il fallait un truc comme cela pour qu ils voient que tout ce à quoi ils s accrochent n est que de la vanité, si on poursuit dans cette lancée, il ne feront rien parce que la vérité et la justice sont présent en tout être humain, il suffit juste de vouloir les regarder en face! mm les pires criminels au monde, quand ils sont condamnés à mort ils sont obligés de faire enfin preuve d'une clairvoyance qu'ils n auraient jamais admis dans leurs années de force! c'est grace à l expérience qu'on grandit, plus elle est douloureuse plus elle rend sage, donc il faut choisir: soit on fait subir un choc à ces politiciens qui ont besoin de s éveiller pour qu'ils le soient enfin et qu'ensemble on construise un monde meilleur, soit on reste tranquille et on provoque ainsi notre propre choc qui sera destiné à nous apprendre que quand on connait la vérité et qu on est du coté de la justice, c est un crime de croiser les bras et laisser les gens qui sont dans l erreur continuer de nous diriger parce qu'on n'a pas le temps et l énergie de leur faire comprendre leur erreur mm si la vie de milliards de pauvres gens en dépendent...le choix est inévitabvle et concerne tout le monde, ou on change les choses, ou on le regrettera, et on payerait très cher, simple question de karma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arguru
Admin
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: pertinece de la lutte contestataire   Dim 30 Jan - 5:11

La stratégie du choc, très peu pour moi...
C'est vrai, le choc permet d'entrevoir une totale refonte de ses croyances et de ses valeurs, mais il peut être aussi néfaste, il peut être synonyme de soumission.
En effet, cette technique est d'ores et déjà utilisée par les puissants de ce monde afin de contrôler la masse, car si elle n'y est pas préparée, elle est désorientée, apeurée et soustrait sa propre responsabilité qu'elle donne à contre-cœur et par facilité aux mains des politiciens.
Utiliser les armes du système pour arriver à notre propre fin ? Hm, je ne pense pas que ça soit la bonne solution...

"Nous sommes à la veille d'une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin est la bonne crise majeure, et les nations vont accepter le Nouvel Ordre Mondial." David Rockefeller

Le choc, il tend à venir, quoiqu'il arrive. Sera-t-il canalisé pour l'aboutissement de leur projet ou au contraire le sera-t-il pour la naissance d'une nouvelle façon de pensée/société ? Qui vivra verra... Mais en attendant, le seul moyen pour nous de s'en "protéger" est d'anticiper.
Anticiper, ce n'est pas simplement pour se mettre à l'abri de la tempête le temps du déluge pour ensuite continuer comme avant, non.
S'ils dépouillent complètement le peuple, nous, et que le chaos et le désordre s'en suit, ils y auront tout à gagner, tout. Car effectivement je ne crois pas que même s'ils y parviennent, que le peuple réagira de la bonne façon.
Je pense qu'au contraire il faut anticiper, se détacher progressivement du système, avec nos propres armes, ne pas anticiper avec les armes qu'il nous donne. Être indépendant au niveau des ressources de bases, nourriture, gaz/électricité dans le meilleur des cas et monétaire (or, argent), afin que le peuple puisse retrouver sa souveraineté monétaire si une nouvelle monnaie basée sur l'étalon d'or apparait. (mais qui la détiendra ?...)
Vouloir mettre fin au capitalisme, certes c'est une bonne idée, mais il faut pour le moment que nous soyons pleinement indépendant, à tous les niveaux. Pourquoi d'après-vous Sarkozy a-t-il vendu une bonne partie de l'or de l'État français à des investisseurs privés ? ...
La France n'existera plus dans quelques années, sous tous les aspects (culturel, ethnique, politique, économique, etc...) en vue d'une transformation majeur vers une mutation mondiale avec comme valeurs, celles des mdm (compétition, avidité, cupidité, individualisme, indifférence, zombification, contrôle sous toutes ses formes, etc...)

Les politiciens ne changeront jamais, c'est une certitude... Les hauts banquiers, pareil, même en danger de mort. Il y a derrière l'aspect financer un conditionnement profond et tellement ancré chez eux et un ardent désir de le propager à toute la planète afin qu'ils puissent survivre et y tirer profit... study

Ce n'est pas à eux qu'il faut ouvrir les yeux, mais au peuple...
Alors, deux questions/nuances se posent : le choc qu'il souhaite nous infliger sera-t-il bénéfique à l'humanité, ou non.
S'il est bénéfique, est-il inévitable ? ... Je ne sais pas, question de karma Wink
Ce n'est pas une raison pour attendre les bras croisés, mais avant de vouloir changer le monde, montrons d'abord l'exemple...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bankrun2010.forumsactifs.com
Zamenhof



Messages : 7
Date d'inscription : 05/01/2011
Localisation : nord de la France

MessageSujet: Re: pertinece de la lutte contestataire   Jeu 3 Fév - 19:59

En gros vous dites que la lutte, qu'elle soit syndicale politique ou citoyenne, ne sert à rien que ce n'est pas un problème de lutte de classes, ni du NWO, que ça n'a jamais servi à rien, que ce qu'il faut faire c'est se changer intèrieurement, car quand tout le monde sera devenu "pur" il n'y aura plus de problème.
Hmm, mais de voir les choses comme ça est-ce que ce n'est pas ce que souhaitent les oppresseurs ? pendand que quelques personnes essayeront de se changer le coeur, ou tout au plus quelques uns trouveront leur équilibre en dehors de la société (si on leur en laisse le droit, mais avec les lois actuelles, par exemple sur le logement "non-conforme" ou la cultivation "non-dans les normes", etc il va être de plus en plus impossible de ne pas obéir au moule soumis au "corporate power") pendant ce temps la société débarrassée de forces de contradiction pourra être modelée à l'aise par la flicaille, morale et physique, du Libéral-fascisme.
Je ne crois pas qu'on puisse faire l'impasse des luttes syndicales, politiques, des analyses en termes socio-économiques, plus que psychologiques, des luttes citoyennes, d'épreuves de force.
comme dit Mélenchon la libération des rapports économiques capitalistes ne se fera pas pas d'aimbles discussions autour d'un tapis vert. http://www.dailymotion.com/video/xfw3h2_ateliers-de-la-planification-ecologique-jean-luc-melenchon_news
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miiraslimake.over-blog.com
Arguru
Admin
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: pertinece de la lutte contestataire   Ven 4 Fév - 19:52

Mélanchon n'est plus une référence pour moi quand on sait où il se mouille. Ce genre d'actions politiques menées par des personnages créés par le système ne sont que des canalisateurs de révoltes, mais la fin du chemin est la même, un mur.
Ce forum se veut apolitique, cela n'empêche pas que j'ai des idéaux politiques et que je ne rejette pas toutes les forces citoyennes voir politiques en bloc.
Le bankrun en est une...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bankrun2010.forumsactifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: pertinece de la lutte contestataire   

Revenir en haut Aller en bas
 
pertinece de la lutte contestataire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Campagne de sensibilisation de lutte contre les feux de forêt
» La Libye, un cas d’école de la lutte idéologique ...
» Cette fois, on y est.........
» Erreur flagrante du CNAPS
» #TMCweb3 #santé : #MaladieDeLyme : un plan de lutte ambitieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BANKRUN 2010 ::  Forum Francophone :: Débats-
Sauter vers: