BANKRUN 2010

Forum du site
Bankrun2010.com
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 le journal du mouvement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
homme des bois

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 28
Localisation : region parisienne

MessageSujet: le journal du mouvement.   Mar 8 Fév - 20:28

je met ce sujet en ligne pour appeler tout ceux qui auraient des articles interessants, trouvés sur internet ou ecris par eux, ei que vous voudriez voir publiés en pleine rue, dans un journal sous le manteau, du type journal de la resistance, publié tout les mois, ou toute les deux semaines.

ce sera un journal totalement non cencuré et independent, qui pourra eveiller le peuple et appeler a la desobeissance civile.
un journal distribué en pleine rue, et demontrant les mefaits de la pseudo démocratie, et comment ne plus en etre complice.


ce sujet est un appel a vos articles (ecrivez sous pseudonime, c est plus sure)
un appel a vos moyens pour imprimer le journal, (j en ai moi meme, mais limités bien sur)
un appel a votre temps pour le distribuer dans la rue (gratuitement, ou pour pas cher en tout cas)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
homme des bois

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 28
Localisation : region parisienne

MessageSujet: Re: le journal du mouvement.   Mar 8 Fév - 20:35

voila une liste non exhaustive des themes abordés par le journal.


- la dénonciation (argumentée) du système monétariste
on a les infos, il faut les syntetiser

- le désir de chercher, trouver et proposer des alternatives sociétales nouvelles (je pense à l'économie basée sur les ressources)
un article que tu pourrait faire sur le projet venus par exemple ou sur cette economie basee sur les ressources

- éveiller la conscience des individus

- dénoncer la faillite du système et la fausse démocratie
un article sur la presse qui est le porte parole du gouvernement, et plus ce qu elle devrait etre, un transmetteur de la parole et de la pensée du peuple

- inviter un maximum de gens à reprendre son pouvoir (et donc se responsabiliser)
et leur montrer surtout que c est possible encore aujourd hui, par des retours d experiences, je pense par exemple a la maison 3E, ou au village de pierre rabhi. et il y en a d autres.


la lettre au president, et un appel a la desobeissance civile

- des articles philosophiques, commentaires de philosophes, ou ecrits par nous

- l histoire et les dessous des revolutions et des guerres modernes et de la geo politique

- des caricatures, qui attirent les passant comme il y en a un tas sur internet, ou, avis aux dessinateurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
willou

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 03/01/2011

MessageSujet: ha bravo!!!   Mer 9 Fév - 17:05

Salutations hommes des bois et tout le monde...
Mon titre ha bravo vient en echo à ton idée de journal de la résistance...
Excellent,je n'ai pas été plus loin que la cinquiéme dans le cycle scolaire classique,donc sans véritable notion de journalisme,cependant tu peux compter sur moi pour au moins un sujet qui pourrait etre comme un genre d'édito,avec pour titre et fonds:"C'est la guerre",voir" Nous sommes en guerre" .A définir.C'est vraiment trés important car il me semble que les mots sont de la magie.
Je vais travaillé la dessus,et je pense posté une petite banderille voir plus en debut de semaine prochaine...
En tous cas,merci pour cette idée.
Ps:à propos d'idée,je trouve lamentable que l'on puisse protéger une idée pour mieux la vendre.Une idée ou une invention en tant que tel devrait etre mis à la disposition du grand public gratuitement...
Ca ferait longtemps qu'on fonctionnerait avec d'autres energies...
Sur ce,je vais bosser,je serai plus explicite la prochaine fois...
Ah que a plus tard toutti del mondo...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
homme des bois

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 28
Localisation : region parisienne

MessageSujet: Re: le journal du mouvement.   Jeu 10 Fév - 4:40

il est l heure d abbatre un veritable travail, ceux qui sont vraiments engagés et pas seulement juste interessés vont se montrer d eux meme.

allons enfants Smile je poste mon premier. il est pas parfait, mais l intention y est. (c est une intro, ca n'a donc rien d argumenté)




(cet article est a ameliorer)



APPEL A LA DESOBEISSANCE CIVILE

peuple du monde, peuple de france,

n esperons plus de nos gouvernements une aide qui ne viendra pas.
un dirigeant n est pas la pour aider son peuple, par essence, par la nature meme du pouvoir.
qu on lui leur ai donné le nom de roi, d´empereur, de dictateur, de president, de pape,
il n´y a pas eu une periode dans l humanitée ou ils n ont pas cherche leur profit d´abord,
ensuite, parfois, celui du peuple.
il n´y a pas une periode dans l´histoire ou un gouvernement a éte reellement altruiste ou humaniste,
sans chercher une contrepartie pour les interets privés.

ces interets privés aujourd´hui sont les industries multinationales, et les banques qui les financent.
ils sont nos veritables dirigeants ils tirent les ficelles de l economie et agissent dans l´ombre.
il n´y aura pas de progrés sociale tant que ces entitées seronts debout.
leur interet n est pas de donner la libertée au peuple, il n´est pas de les soigner et de les loger
décement, il n´est pas de l´eduquer, ni de le nourrir.

et c est pourtant sur ces bases que nos ancetres ont fondés la démocratie, esperant eradiquer les
mauvaises habitudes des anciens régimes. mais cette démocratie, dés ses premier pas, a été reprise
par les maitres de l economie.

ils sont nos veritables dirigeants, qui conduisent nos etats par la dette, et nous ne connaissons meme
pas leurs noms, alors que tout les jours, ils legiferent a la place de nos gouvernements.

qui d´entre nous connais le nom du patron de TOTAL? du patron de la BNP? nos dirigeants officiels ne
sont que des hommes de paille, elus au suffrage mediatique, pour faire appliquer les regles que
veulent les president d´industries.

si ils avaient une reelle volontée d ameliorer le logement, l'éducation, l'alimentation ou l´environnement,
nous verrions déjá leurs grands chantiers. ils en ont largement les moyens. mais comme toujours dans
l´histoire, on a pu voir recemment qu ils preferent avantager les pouvoirs privés. combiens d´écoles,
combiens de logements ou d hopitaux auraient ils pu faire avec l argent qu ils ont largement distribués
aux banques en faillite?

pour le peuple, ils trouvent que c'est trop cher, pas rentable, pas interessant,
voir meme dangereux pour eux.
par contre on nous prépare a des mesures d austeritée
on vois fleurir, sur routes, dans les rues, de nouvelles cameras, des radars automatiques et autres
technologies de surveillance, pour notre securitée disent ils.
on prevois de nous injecter des puces RFID, comme on marquerais du betail, pour transporter toujours
avec nous notre carte d identitée, carte vitale, et pouvoir nous localiser en cas de besoins. encore la
sécuritée, et cette fois aussi, la santée.
un petit tour au poste de police, on vous prend votre ADN, et meme pour un délit mineur.
les libertées sont de plus en plus restreintes, et on nous dit que c est pour notre bien.

La france "pays des droits de l'homme" on reve les yeux ouverts, les droits de l homme et les pacotilles
sociales sont des cotillons qu ils utilisent pour justifier leurs politique liberticide. les paillettes brillantes
qu ils jettent devant nos yeux comme un rideau de fumée pour masquer leurs méfaits et biaiser l'opinion
du peuple.

le peuple manifeste, exprime son mecontentement et son opinion, mais rien ne viens dans son sens?
on apelle ca une dictature.

que se passera t il si le peuple se reveillait et reclamait ses droits avec force et conviction? Nos
dirigeants "droits de l´hommiste" et "républicains" nous montrerons finalement leur vrais visage et
n´hésiteront pas a museler et a tirer sur les contestataires. tombez, masques bienveillants.

oseronts ils dire que c est pour notre bien?
auronts nous peurs des larbins de l´ordre, des chiens de garde?
predrons nous notre envie de voir un monde plus juste?

Nous ne devons plus souffrir qu ils nous jettent leurs restes.
nous ne devons plus les laisser punir ou museler parmis nous sans le leur faire payer.
le chien maltraité ne tue pas son maitre car il a oublié qu il en etait capable.


voici les but de ce journal :
faire tomber la dictature
informer ceux qui pensent encore que la politique oeuvre pour le bien des peuples.
aider les actions de resistance
aider les deserteurs du capitalisme.

C'est un appel a la désobeissance civile, a la desertion,
reprenons nos responsabilitées, notre libertée.
La libertée est a portée de main, il suffit de trouver le courage de la prendre.
les lois n´existent que parce que nous les respectons.
cessons de travailler pour les multinationales, produisons notre propre nourriture, construisons nos
propres maisons, cessons de payer nos impots et d alimenter la machine a broyer l´homme, de france
et du monde.
de nombreux mouvements se forment déja en europe et en amérique du nord et du sud, allez chercher
sur internet, les medias officiels n´en parlerons pas.


nous appelons les hommes engagés dans la resistance a creer d´autre journaux comme celui ci, ou a lire ses articles a haute voix dans les lieux publics.

nous aurons la victoire car nous avons la justice et le nombre.

vive la libertée.


(jetez ce journal en evidence sur la voie publique, ou donnez le)


Dernière édition par homme des bois le Mar 15 Fév - 20:27, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vent d'états



Messages : 39
Date d'inscription : 13/12/2010

MessageSujet: Re: le journal du mouvement.   Jeu 10 Fév - 9:22

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vent d'états



Messages : 39
Date d'inscription : 13/12/2010

MessageSujet: dsl   Jeu 10 Fév - 9:25

desolé pour ce message vide , j'essaie de mettre une image d'organigramme sur un message mais la je cale!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
willou

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 03/01/2011

MessageSujet: Euh,idée...   Jeu 10 Fév - 23:27

Bonjour tout le monde...
Voilà,comme bon nombre d'entre nous,je ne peux faire autrement que penser et réfléchir à une solution et bien evidemment,ce n'est pas évident...
Ceçi dit,je me suis demandé si nous allions dans la bonne direction en ce qui concerne notre mode de reflexion.Peut etre est-il finalement possible de moins se prendre la téte,et de faire dans la simplicité
Ok,je m'explique.
Voilà,j'ai dans l'idée d'envoyé une lettre à monsieur le président de la république francaise.
Cette lettre sera envoyée de maniere anonyme.
Tous les etres humains de notre planéte,peu importe leur continent ou le pays ou ils habitent pourront se l'approprié,le traduire dans sa langue et l'envoyé à leur trés chers président ou roi,ou dictateur,etc,etc...
Vous ne voyez toujours pas ou je vex en venir?
Bien,faites vous un café,un whisky,un pétard,que sais-je...
Vous etes prets?ok,on y va...
Voici le style de lettre que j'aimerais envoyé et enjoindre le monde entier à en faire autant...

Mr duchmoll mr nicolas sarkosy
0 rue du pet l'elisée
00000 crotte de bic 00075 paris

Monsieur le président de la république francaise

Je soussigné Mr duchmoll,sollicite votre bienveillance ainsi que votre aide pour changer le systéme dans lequel je vis.
Tout simplement parceque le systéme dans lequel nous vivons nous emmenne tous droit vers notre perte.
Je ne vais rien vous apprendre concernant ce que le systeme engendre,a savoir la destruction à petit feu de notre belle planéte pour commencer,l'appauvrissement volontaire de certains pays,le trop grand nombre d'etre humain qui meurent de faim,de froid.
Ce systeme engendre aussi la corruption,les magouilles,meurtres,attentats(comme le 11 septembre organisé par vos amis du gouvernement americain),assassinats,mensonges,vol,viol,suicides,suicides d'enfants,pédophilie,tortures,exactions en tous genre,etc,etc...
Pour rappel,au cas ou vous l'auriez oublié,nous sommes tous des etres humains,et à ce titre,nous n'avons pas vocation à nous entretués mais à nous aimé.
En tant que tel,je vous met en garde de continué votre politique(et celle de vos amis dirigeant d'autres pays) qui est aberrante et qui fait regressé la condition humaine plutot que de la faire évolué.
Pour toutes ses raisons,je vous met en demeure de trouvé une solution rapidement et pour ce faire,je vous pose un ultimatum...
Sachez que tous les ministeres,chaines de télé,journaux nationnaux,radio,association diverses ,recevront la photocopie de cette lettre et qu'elle sera diffusé à tout un chacun à travers le monde entier.
Ne prenez pas cet avertissement à la légere,car j'enjoins tous etres humains de france et du monde,qu'ils soient ,blanc,noir,jaune,vert ou bleu a vous envoyé le meme courrier que moi...
Vous n'etes pas sans savoir que des chercheurs planchent depuis des années sur d'autres systemes qui mettent l'etre humain et la nature en avant...
Avec ou sans vous,nous allons changer de systeme!
Nous sommes le 00/00/2011 et je vous donne trois mois,pas un de plus avant de descendre dans la rue et paralysée l'economie de ce monde.Car,je vous le garantis,nous serons des milliers en france,et des milliards à l'echelle mondiale...
Veuillez agréér mr le président l'expression de ma colére immense.
_______________________
Voilà,pour un premier jet,une ébauche qui ne demand qu'à etre travaillé si vous etes d'accord avec l'idée.
Sur ce,au plaisir de vous lire...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D



Messages : 10
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: le journal du mouvement.   Ven 11 Fév - 10:11

Je soussigné Mr duchmoll,sollicite votre attention ainsi que votre aide pour changer ce système dans lequel nous vivons.
Tout simplement parce que ce système dans lequel nous vivons nous emmènes tous droit vers notre perte et tout simplement parce que dans le future ce système sera accusé de crime contre L HUMANITÉ.
Je ne vais rien vous apprendre concernant ce que ce système engendre,a savoir la destruction à petit feu de notre belle planète pour commencer,l'appauvrissement volontaire de tous les pays(au niveau ,social, culturel, intellectuel, économique ) ,le trop grand nombre d'êtres humains qui meurent de faim,de froid, et d inégalité face à la santé.
Ce système engendre aussi la corruption,les magouilles,meurtres,attentats(comme le 11 septembre organisé par vos amis du gouvernement américain),le trafic d êtres humains , assassinats,mensonges,vol,viol,suicides d humains petits et grands,pédophilie,tortures,les exactions en tous genres,etc,etc...
Pour rappel,au cas ou vous l'auriez oublié,nous sommes tous des êtres humains,et à ce titre,nous n'avons pas vocation à nous entre tués mais à nous aimés.
En tant que tel,je vous met en garde de continué votre politique(et celle de vos ami es dirigeant des autres pays) qui est aberrante et qui fait régressé la condition humaine plutôt que de la faire évolué.
Pour toutes ses raisons,je vous met en demeure de trouvé une solution rapidement qui est celle de démissionnez vous et vos ami es.
Sachez que tous les ministres,les tribunaux,les chaines de télé,journaux nationaux( bien qu ils soient sous vos ordres),radio,association diverses ,recevront la photocopie de cette lettre et qu'elle sera diffusé à tout un chacun à travers le monde entier.
Ne prenez pas cet avertissement à la légère,car j'enjoins tous êtres humains de France et du monde,qu'ils soient ,blanc,noir,jaune,vert ou bleu a vous envoyé le même courrier que moi...
Vous n'êtes pas sans savoir que des chercheurs planchent depuis des années sur d'autres systèmes qui mettent l'être humain et la nature en avant...
Avec ou sans vous,nous allons changer de système!
vous est vos ami es avaient assez joué avec les êtres humains
Nous sommes le 00/00/2011 et je vous donne trois mois à vous et vos ami es pour rendre les pouvoirs qui vous ont été donner pour aider les peuples et non les détruites à des gens plus compétents pas un de plus avant de descendre dans la rue et paralysée l'économie de ce monde.Car,je vous le garantis,nous serons des milliers en France,et des milliards à l'échelle mondiale...
Veuillez entendre mr le président l'expression de ma colère immense.

voila cette idée de lettre est simple mais aura du poids si ensemble on le fait.
gardons courage le chemin du changement s éclairci les gens commencent à se réveiller
continuons l information autour de nous

_______________________


Voilà,pour un premier jet,une ébauche qui ne demand qu'à etre travaillé si vous etes d'accord avec l'idée.
Sur ce,au plaisir de vous lire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vent d'états



Messages : 39
Date d'inscription : 13/12/2010

MessageSujet: bien vu   Ven 11 Fév - 10:39

Cela me parait etre une bonne idée willou. Une fois cette lettre peaufiné se serait un bon article egalement pour ce journal. En attendant qu'il soit publié dans d'autres journaux car si le peuple viens à en avoir connaissance sa peut eventuellement avoir un impact enorme .Le plus dur reste a faire tourné celle ci a tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vent d'états



Messages : 39
Date d'inscription : 13/12/2010

MessageSujet: je refuse!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!   Ven 11 Fév - 14:00

tirer de la video: j'accepte le contrat tacite des gens qui dorment
A vrai dire je ne me suis pas vraiment cassez la tete pour le rediger c'est meme un simple plagiat en supprimant "j'accepte" ainsi que certaine "negation". j'espere ne pas avoir fait d'erreur en enlevant certaine(de negation).
Ce post est ma vision de la lettre type a faire au president :

Mr duchmoll mr nicolas sarkosy
0 rue du pet l'elisée
00000 crotte de bic 00075 paris

Monsieur le président de la république francaise

Je soussigné Mr duchmoll,sollicite votre bienveillance ainsi que votre aide pour changer le systéme dans lequel je vis.
Tout simplement parceque le systéme dans lequel nous vivons nous emmenne tous droit vers notre perte.


Ce que je ne cautionnerai plus:

1) Je refuse la compétition comme base de notre système, car j'ai conscience que ce fonctionnement engendre frustration et colère pour l'immense majorité des perdants.

2) Je refuse d'être humilié ou exploité à condition qu'on me permette à mon tour d'humilier ou d'exploiter quelqu'un occupant une place inférieure dans la pyramide sociale.

3) Je refuse l'exclusion sociale des marginaux, des inadaptés et des faibles car vous considèrez que la prise en charge de la société a ses limites.

4) Je refuse de rémunérer les banques pour qu'elles investissent mes salaires à leur convenance, et qu'elles ne me reversent aucun dividende de leurs gigantesques profits (qui serviront a dévaliser les pays pauvres, ce que j'accepte implicitement). Je refuse aussi qu'elle prélèvent une forte commission pour me prêter de l'argent qui n'est autre que celui des autres clients.

5) Je refuse que l'on congèle et que l'on jette des tonnes de nourriture pour ne pas que les cours s'écroulent, plutôt que de les offrir aux nécessiteux et permettre à quelques centaines de milliers de personnes de ne pas mourir de faim chaque année.

6) Je refuse qu'il soit interdit de mettre fin à ses jours rapidement, en revanche je refuse qu'on le fasse lentement en ingérant ou en inhalant des substances toxiques autorisées par les états.

7) Je refuse que l'on fasse la guerre pour faire régner la paix.
je refuse qu'au nom de la paix, la première dépense des états soit le budget de la défense. Je refuse donc que des conflits soient créés artificiellement pour écouler les stocks d'armes et faire tourner l'économie mondiale.

Cool Je refuse l'hégémonie du pétrole dans notre économie, car il s'agit d'une énergie coûteuse et polluante, et je suis contre l' empêchement de toute tentative de substitution s'il s'avérait que l'on découvre un moyen gratuit et illimité de produire de l'énergie, ce qui serait notre perte.

9) Je refuse que l'on condamne le meurtre de son prochain, meme si les états décrètent qu'il s'agit d'un ennemi et nous encouragent à le tuer.


10) Je refuse que l'on divise l'opinion publique en créant des partis de droite et de gauche qui passeront leur temps à se combattre en me donnant l'impression de faire avancer le système. je refuse d'ailleurs toutes sortes de divisions possibles, car elles me permettent de focaliser ma colère vers les ennemis désignés dont on agitera le portrait devant mes yeux.

11) Je refuse que le pouvoir de façonner l'opinion publique, jadis détenu par les religions, soit aujourd'hui aux mains d'affairistes non élus démocratiquement et totalement libres de contrôler les états, car je suis convaincu du mauvais usage qu'ils en feront.

12) Je refuse l'idée que le bonheur se résume au confort, à l'amour, au sexe, et la liberté d'assouvissement de tous les désirs, car c'est ce que la publicité me rabâche toute la journée. Plus je serai heureux et moins je consommerai: je ne remplirai pas mon rôle en contribuant au bon fonctionnement de votre économie.

13) je refuse que la valeur d'une personne se mesure à la taille de son compte bancaire, qu'on apprécie son utilité en fonction de sa productivité plutôt que de sa qualité, et qu'on l'exclue du système si elle n'est plus assez productive.

14) Je refuse que l'on paie grassement les joueurs de football ou des acteurs, et beaucoup moins les professeurs et les médecins chargés de l'éducation et de la santé des générations futures.

15) Je refuse que l'on mette au banc de la société les personnes agées dont l'expérience pourrait nous être utile, car étant la civilisation la plus évoluée de la planète (et sans doute de l'univers) nous savons que l'expérience se partage et se transmet.


16) Je refuse que l'on me présente des nouvelles négatives et terrifiantes du monde tous les jours, pour que je puisse apprécier a quel point notre situation est normale et combien j'ai de la chance de vivre en occident. Je sais qu'entretenir la peur dans nos esprits ne peut être que bénéfique pour vous.

17) Je refuse que les industriels, militaires et politiciens se réunissent régulièrement pour prendre sans nous concerter des décisions qui engagent l'avenir de la vie et de la planète.

18) Je refuse de consommer de la viande bovine traitée aux hormones sans qu'on me le signale explicitement. Je refuse que la culture des OGM se répande dans le monde entier, permettant ainsi aux trusts de l'agroalimentaire de breveter le vivant, d'engranger des dividendes conséquents et de tenir sous leur joug l'agriculture mondiale.

19) Je refuse que les banques internationales prêtent de l'argent aux pays souhaitant s'armer et se battre, et de choisir ainsi ceux qui feront la guerre et ceux qui ne la feront pas. Je suis conscient qu'il vaut mieux financer les deux bords afin d'être sûr de gagner de l'argent, et faire durer les conflits le plus longtemps possible afin de pouvoir totalement piller leurs ressources s'ils ne peuvent pas rembourser les emprunts.

20) Je refuse que les multinationales s'abstiennent d'appliquer les progrès sociaux de l'occident dans les pays défavorisés. Considérant que c'est déjà une embellie de les faire travailler, je refuse qu'on utilise les lois en vigueur dans ces pays permettant de faire travailler des enfants dans des conditions inhumaines et précaires. Au nom des droits de l'homme et du citoyen, nous avons le droit de faire de l'ingérence.

21) Je refuse que les hommes politiques puissent être d'une honneteté douteuse et parfois même corrompus. Je ne pense pas d'ailleurs que c'est normal meme au vu des fortes pressions qu'ils subissent. Pour la majorité par contre, la tolérance zéro ne doit pas être de mise.


22) Je refuse que les laboratoires pharmaceutiques et les industriels de l'agroalimentaire vendent dans les pays défavorisés des produits périmés ou utilisent des substances cancérigènes interdites en occident.

23) Je refuse que le reste de la planète, c'est-à-dire quatre milliards d'individus, puisse penser différemment à condition qu'il vienne s'exprimer ses croyances chez nous, et encore moins de tenter d'expliquer notre Histoire avec ses notions philosophiques primitives.

24) Je refuse l'idée qu'il n'existe que deux possibilités dans la nature, à savoir chasser ou être chassé. Et si nous sommes doués d'une conscience et d'un langage, c'est certainement pour échapper à cette dualité, mais pour justifier pourquoi nous agissons de la sorte.

25) Je refuse de considérer notre passé comme une suite ininterrompue de conflits, de conspirations politiques et de volontés hégémoniques, mais je sais qu'aujourd'hui tout ceci existe car nous sommes au summum de notre évolution, et que les seules règles régissant notre monde sont la recherche du bonheur et de la liberté de tous les peuples, comme nous l'entendons sans cesse dans nos discours politiques.

26) Je refuse sans discuter et je considère comme mensonges toutes les théories proposées pour l'explication du mystère de nos origines. Et je refuse que la nature ait pu mettre des millions d'années pour créer un être humain dont le seul passe-temps soit la destruction de sa propre espèce en quelques instants.


27) Je refuse la recherche du profit comme but suprême de l'Humanité, et l'accumulation des richesses comme l'accomplissement de la vie humaine.

28) Je refuse la destruction des forêts, la quasi-disparition des poissons de rivières et de nos océans. Je refuse l'augmentation de la pollution industrielle et la dispersion de poisons chimiques et d'éléments radioactifs dans la nature. Je refuse l'utilisation de toutes sortes d'additifs chimiques dans mon alimentation, car je suis convaincu que si on les y met, c'est qu'ils sont inutiles et dangereux.

29) Je refuse la guerre économique sévissant sur la planète, parceque je sens qu'elle nous mène vers une catastrophe sans précédent.

30) je refuse cette situation, et je n'admets pas que je ne peux rien faire pour la changer ou l'améliorer.

31) Je refuse d'être traité comme du bétail, car tout compte fait, je pense que je vaux mieux.

32) Je refuse de ne poser aucune question, de fermer les yeux sur tout ceci, et de ne formuler aucune véritable opposition car je suis bien trop occupé par ma vie et mes soucis. Je refuse même de défendre à la mort ce contrat si vous me le demandez.

33) Je refuse donc, en mon âme et conscience et définitivement, cette triste matrice que vous placez devant mes yeux pour m'empêcher de voir la réalité des choses. Je sais que vous agissez pour mon malheur et pour celui de tous, et je ne vous en remercie pas.


Si vous êtes contre, vous pouvez toujours mettre en oeuvre les ressources de l'amitié et de l'amour, de la fraternité et de la responsabilité partagée, réfléchir, concevoir, oser et tisser, comme le permet l'Internet... tout retard rapproche du néant.

Pour rappel,au cas ou vous l'auriez oublié,nous sommes tous des êtres humains,et à ce titre,nous n'avons pas vocation à nous entre tués mais à nous aimés.
En tant que tel,je vous met en garde de continué votre politique(et celle de vos ami es dirigeant des autres pays) qui est aberrante et qui fait régressé la condition humaine plutôt que de la faire évolué.
Pour toutes ses raisons,je vous met en demeure de trouvé une solution rapidement qui est celle de démissionnez vous et vos ami es.
Sachez que tous les ministres,les tribunaux,les chaines de télé,journaux nationaux( bien qu ils soient sous vos ordres),radio,association diverses ,recevront la photocopie de cette lettre et qu'elle sera diffusé à tout un chacun à travers le monde entier.
Ne prenez pas cet avertissement à la légère,car j'enjoins tous êtres humains de France et du monde,qu'ils soient ,blanc,noir,jaune,vert ou bleu a vous envoyé le même courrier que moi...
Vous n'êtes pas sans savoir que des chercheurs planchent depuis des années sur d'autres systèmes qui mettent l'être humain et la nature en avant...
Avec ou sans vous,nous allons changer de système!
vous est vos ami es avaient assez joué avec les êtres humains
Nous sommes le 00/00/2011 et je vous donne trois mois à vous et vos ami es pour rendre les pouvoirs qui vous ont été donner pour aider les peuples et non les détruites à des gens plus compétents pas un de plus avant de descendre dans la rue et paralysée l'économie de ce monde.Car,je vous le garantis,nous serons des milliers en France,et des milliards à l'échelle mondiale...
Veuillez entendre mr le président l'expression de ma colère immense
Fait par amitié sur la Terre, le 00/00/2011

J'espere de pas avoir denaturer les propos si c le cas veuillez rectifier le tir et rererectifier le encore!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
willou

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 03/01/2011

MessageSujet: re la lettre au président...   Ven 11 Fév - 14:38

Tout d'abord,merci pour les encouragements,et pour les petits rectificatifs déjà apportés.
L'idée de base étant émise,je crois qu'un organigramme serait le bienvenue.
A savoir,qu'il serait bon de se donner un délai quand à la finalisation de la lettre.Ensuite,s'assurer d'une diffusion partielle,et pour finir l'envoi...
Je dis diffusion partielle,car pendant le préavis de trois mois donné(gratuitement,on est pas des chiens quand meme),la diffusion continuera jusqu'au jour J,et ce grace au journal préconisé par homme des bois dans lequel tout un chacun sera à meme de savoir les raisons en profondeur de la revolution et de la possibilité de batir un monde meilleur,en disant ça,je pense bien sur à zeitgeist(ptit clin d'oeil à Morpheus)...
Sur ce,au plaisir de vous lire...
Salutations à tous mes trés chers ami(e)s...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
homme des bois

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 28
Localisation : region parisienne

MessageSujet: Re: le journal du mouvement.   Sam 12 Fév - 4:39

j ai l impression qu on va tres vite s emmeler les pinceaux comme ca sur un forum, ca va se perdre en contre corrections...

je vous propose un mode de fonctionnement

l´un de nous pose un article qu il estime terminé, et dans ce cas, il precise a la fin ou au debut de son article : cet article est terminé,
et il sera publié, tel quel dans le journal.

ou bien il pose un article qu il estime incomplet, a modifier ou a ameliorer, dans ce cas, il precise au debut ou a la fin de son article : cet article a besoin d´etre amelioré et si besoin est, il precise en quoi.
si quelqun veut lui proposer une modification, il le fait alors par message privé. puis, l auteur de l article apportera une modification a son article. (en cliquant sur ``editer´´ en haut a droite de son messages)

dans le but de ne pas avoir 10 versions modifiées pour chaque article.



maintenant, on pourrait se repartir les taches d ecriture, pour etre plus efficaces,

par exemple, je m interesse au desastre de l agriculture mondialisée, c est mon sujet pour le prochain article, (en ecriture) c est bon de le preciser pour que déja, on sache que ca avance, et en plus pour que deux personnes se mettent pas sur le meme sujet, ou le fassent ensemble.. (ecriver sur ce qui vous touche, et vous serez bien plus percuttant, mais n´oubliez pas, argumentez, utilisez la raison plus que l´emotionnel, citez vos sources, ou bien nous ne vaudrons pas mieux qu un banal journal d´opposition)

si vous pouviez preciser chacun quel sujet vous etes en train d appronfondir et d ecrire, ce serait simpa Very Happy d ailleur, puisqu se retrouve ici, est ce qu il ne serait pas bon de faire un article synthetisant ce qu´est ce que le bankrun, et pourquoi? qui s´y colle ? je pense surtout aux organisateurs du mouvement et admin de ce forum, mais si quelqun d autre est partant.


maintenant, c est vrais que c est du travail, mais il faut se dire aussi que c est notre pierre a l edifice, et que c est meme une grosse caillasse que de faire venir l information a des gens qui ne sont pas aller la chercher comme nous. nous avons le devoir de transmettre ce que nous savons, ou nos connaissances resterons totalement inutiles.

c est le debut de notre intifada, notre guerre des pierre, un caillassage mediatique dans les regles de l art que nous devons mener contre la corruption des dictateurs et contre la machine a broyer l´homme, j´ai nommé le systeme capitaliste neo-liberale.

c´est peut etre meme une tres grosse pierre, quand on sais que, la commune de paris en 1871 a ete declenchée en grande partie par un journal : le cris du peuple.. d ailleurs je cherche encore un nom pour le notre, de journal, si vous avex des idées, je fait un autre sujet a ce propos dans la rubrique action.




passons maintenant au fonctionnement...

comment sera ecrit, imprimé et distribué ce journal :

l ecriture est faite par nous, ou par pompage d articles deja existants. la mise en page, quand nous aurons les articles, je m en occuperais et vous la soumettrais pour avoir votre avis.

l´impression sera faite par tout ceux qui le veulent, avec leurs propres moyens. ils pourront vendre le journal au prix qu ils veulent pour se rembourser de chaque impression (ou gratuit si vous le voulez) mais en tout cas, ce n est pas un journal pour gagner de l argent, mais pour informer. faisons le vivre.

la distribution se fera là ou vous voudrez, en prenant garde d´eviter les forces de l´ordre etablis. les meilleurs lieux sont d apres moi : les sorties d usine, les universitées, les manifestations... si vous en avez d autres, n hesitez pas.

voila pour l organisation, c est sommaire, mais ca va marcher si on s y met tous. messagez privé moi pour plus de details Smile

PS : n´oubliez pas que c est une guerre que nous menons, et si nous commencons a reussir ce pourquio nous ecrivons, nous serons sans doute traqués. ils meneronts de toute facon une enquete quand le journal sera distribué. il ne faut pas se faire d illusions sur la nature de la ``dictature douce´´, ce serait perdre d´avance. (maintenant, vous etes là en connaissance de cause)

PPS : le viole du copyright est autorisé, et meme encouragé.pirat (mais inscrivez vos sources a chaque fois, que le lecteur puisse verifier par lui meme) et je commence tout de suite (bon y a pas de copyright la dessus ^^)

Diderot : Article : Autorité politique (L'Encyclopédie) (cet article est terminé)

Aucun homme n’a reçu de la nature le droit de commander aux autres. La liberté est un présent du Ciel, et chaque individu de la même espèce a le droit d’en jouir aussitôt qu’il jouit de la raison. Si la nature a établi quelque autorité, c’est la puissance paternelle : mais la puissance paternelle a ses bornes ; et dans l’état de nature, elle finirait aussitôt que les enfants seraient en état de se conduire. Toute autre autorité vient d’une autre origine que la nature. Qu’on examine bien et on la fera toujours remonter a l’une de ces deux sources : ou la force et la violence de celui qui s’en est emparé ; ou le consentement de ceux qui s’y sont soumis par un contrat fait ou supposé entre eux et celui à qui ils on déféré l’autorité.
La puissance qui s’acquiert par la violence n’est qu’une usurpation et ne dure qu’autant que la force de celui qui commande l’emporte sur celle de ceux qui obéissent : en sorte que , si ces derniers deviennent a leur tour les plus forts, et qu’ils secouent le joug, ils le font avec autant de droit et de justice que l’autre qui le leur avait imposé. La même loi qui a fait l’autorité la défait alors : c’est la loi du plus fort.
Quelquefois l’autorité qui s’établit par la violence change de nature ; c’est lorsqu’elle continue et se maintient du consentement exprès de ceux qu’on a soumis : mais elle rentre par là dans la seconde espèce dont je vais parler et celui qui se l’était arrogée devenant alors prince cesse d’être tyran.
La puissance, qui vient du consentement des peuples suppose nécessairement des conditions qui en rendent l’usage légitime, utile à la société, avantageux à la république, et qui la fixent et la restreignent entre des limites ; car l’homme ne doit ni ne peut se donner entièrement sans réserve a un autre homme, parce qu’il a un maître supérieur au-dessus de tout, à qui seul il appartient tout entier. C’est Dieu, jaloux absolu, qui ne perd jamais de ses droits et ne les communique point. Il permet pour le bien commun et pour le maintien de la société que les hommes établissent entre eux un ordre de subordination, qu’ils obéissent à l’un d’eux ; mais il veut que ce soit par raison et avec mesure, et non pas aveuglément et sans réserve afin que la créature s’arroge pas les droit du créateur. Toute autre soumission est le véritable crime de l’idolâtrie. Fléchir le genou devant un homme ou devant une image n’est qu’une cérémonie extérieur, dont le vrai Dieu qui demande le cœur et l’esprit ne se souvient guère qu’il abandonne à l’institution des hommes pour en faire, comme il leur conviendra des marques d’un culte civil et politique, ou d’un culte de religion. Ainsi ce ne sont point ces cérémonies en elles-mêmes, mais l’esprit de leur établissement, qui en rend la pratique innocente ou criminelle. Un Anglais n’a point de scrupule à servir le roi le genou en terre ; le cérémonial ne signifie ce qu’on a voulu qu’il signifiât ; mais livrer son cœur, son esprit et sa conduite sans aucune réserve à la volonté et au caprice d’une pure créature, en faire l’unique et le dernier motif de ses actions c’est assurément un crime de lèse-majesté divine au premier chef.

Analyse : Autorité politique

Auteur : Diderot

L'oeuvre : l'Encyclopédie

vivons tout de suite comme si nous etions libres

chau la compagnie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
homme des bois

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 28
Localisation : region parisienne

MessageSujet: le titre du journal ?   Sam 12 Fév - 4:44

j avais écris ceux la, sans reflechir vraiment, en notant sur un papier a quoi me fait penser ce journal.

La Bombe (oui, peut etre)
mort aux vaches (tout a fait serieusement Twisted Evil )
le feu
le cri du peuple (journal qui a declenché la revolution de 1871 a paris)
la revolution
la revolte
la corruption
le troupeau
le resistant
le terroriste
le deserteur ( celui la)
le traitre ( celui la)
la libertée d expression
le poteau
la corde (je l aime bien aussi, mais un peu trop violent pour un journal qui se veut de la raison)
place de greve
lés majesté
l apolitique
le reveil
l illegal
le censuré (j aime bien)
le cauchemard du roi
pillule bleue pillule rouge
l arme du peuple (j aime bien celui la)
la dictature tranquille
propagande revolutionnaire (appeler un chat un chat )
journal pirate, ou le pirate (celui qui me plait le plus pour l instant, car nos informations sont subversives, pillées d internet, et le support illegal pirat )

voila, je me rend compte maintenant que c est des noms un peu violents pour la plus part, mais bon, on se refait pas...



vos avis ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vent d'états



Messages : 39
Date d'inscription : 13/12/2010

MessageSujet: article:17 thèses sur la desinformation   Sam 12 Fév - 11:34

17 thèses sur la désinformationpar Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia :
Première thèse : la presse est de moins en moins libre en France.
Et ce n’est pas Polémia qui le dit. C’est Reporters sans frontières.
Chaque année Reporters sans frontières publie un baromètre de la liberté de la presse dans le monde. Année après année, la France plonge dans le classement : 11e en 2002, 19e en 2004, 35e en 2006 et en 2008, 43e en 2009 : une place peu enviable ! Certes, devant le Cap Vert mais juste derrière le Guyana et le Surinam. Chapeau !
Deux explications à cela : les lois liberticides de plus en plus sévères et de plus en plus nombreuses et la concentration économique et financière des grands médias.
Deuxième thèse : le système médiatique français est aux mains de grands oligarques.
Le groupe Figaro pour Dassault, Bernard Arnault de LVMH pour Les Echos, Edouard de Rothschild pour Libération, Bouygues pour TF1, « Lagardère active » pour les filiales de Vivendi Universal, de nombreuses radios dont Europe 1, des télévisions dont Canal+, des journaux dont Le Parisien ainsi que des entreprises de production d’images. Sans oublier l’oligarque des oligarques, Alain Minc, qui tisse sa toile entre les uns et les autres et impose ses vues au journal Le Monde.
Troisième thèse : les grands médias français ne donnent pas le point de vue du peuple, ils défendent les intérêts de la superclasse mondiale.
Les intérêts des grands oligarques des médias sont clairs : ils se trouvent concentrés dans le luxe, le transport aérien, notamment d’affaires, l’immobilier et les travaux publics ; leurs principaux clients sont les super-riches et les pétromonarchies. Sans oublier le rôle de la finance. Si vous regardez TF1, n’oubliez pas que BNP Paribas, le Crédit Agricole, la financière Artémis, Groupama et Goldman Sachs, oui, Goldman Sachs, siègent au conseil d’administration de Bouygues.
Il est donc logique que l’orientation générale de ces médias – dont beaucoup perdent de l’argent d’ailleurs – soit conforme aux intérêts des oligarques qui les possèdent. Les grands médias défendent donc un monde sans frontières et sans régulation au service des plus riches et des entreprises transnationales. L’intérêt des oligarques se confond avec celui de la superclasse mondiale : ces quelques millions d’hommes qui, par delà les Etats et les peuples, sont les principaux bénéficiaires du nouveau désordre mondial.
Quatrième thèse : les grands médias français ne dépendent pas de leurs lecteurs mais de la publicité.
Il y a trente ans, Louis Pauwels et Jean-Claude Valla, journaliste récemment disparu, avaient créé un nouveau journal : le Figaro-Magazine avec du contenu, du sens et des lecteurs. Le Figaro Magazine a été épuré et normalisé à la demande des publicitaires, et notamment de Publicis et des époux Badinter. Aujourd’hui, le Figaro Magazine n’a plus guère de contenu ni de sens, plus beaucoup de lecteurs non plus : qu’importe, il a l’argent de la publicité. C’est aussi la publicité qui fait vivre les journaux gratuits : quelle belle scène orwellienne que de voir dans une voiture de métro ou de train des dizaines de clones lisant le même journal !
Reconnaissons à Patrick Le Lay, alors patron de TF1, cette belle formule – je cite : « Le métier de TF1, c’est d’acheter du temps de cerveau disponible pour Coca-Cola. »
Les grands médias ne suivent pas les désirs de leurs lecteurs; ils obéissent aux grands oligopoles : oligopoles agro-alimentaires, oligopoles de distribution, oligopoles pharmaceutiques, oligopoles de services, oligopoles bancaires.
Une simple anecdote : regardez les couvertures des hebdomadaires ; elles vous expliquent toujours que l’immobilier repart à la hausse et que c’est une bonne chose. Mais une bonne chose pour qui ? Pour qui, sinon pour les promoteurs, pour les banquiers et pour les rentiers !
Cinquième thèse : les journalistes – à de rares exceptions près – ne sont pas des intellectuels libres mais des salariés précaires, c'est-à-dire dépendants de leurs employeurs et soumis au conformisme dominant de leurs confrères.
Mimétisme et panurgisme sont devenus les règles d’or d’une profession qui s’éloigne chaque jour davantage de ses règles traditionnelles de déontologie : vérification des faits et présentation impartiale des réalités, notamment.
Ceci étant, le conformisme est tel que la servilité est souvent consentie sans souffrances. Les commentateurs ont ironisé sur la reprise du quotidien Libération par Rothschild : mais l’extrême gauche est depuis toujours l’alliée objective du capitalisme financier mondialisé ; elle est utilisée comme un bulldozer pour affaiblir les nations, les Etats et les traditions enracinées. Et défendre le droit au séjour des clandestins fait autant plaisir au MEDEF qu’au Réseau (trotskyste) éducation sans frontières (RESF). La connivence de l’extrême capitalisme et du gauchisme est un élément clé pour comprendre le fonctionnement des médias.
Sixième thèse : les médias français ne sont pas un contre-pouvoir ; ils sont le pouvoir : le pouvoir sur les esprits.
Les Français passent en moyenne près de quatre heures par jour devant les écrans de télévision. Et nul ne peut échapper aux écrans de télévision qui envahissent l’espace public : bus, quais de métro, grandes surfaces commerciales, cafés et restaurants. Là aussi une situation orwellienne.
Or les télévisions (comme la presse écrite, d’ailleurs) sont des instruments de formatage de l’opinion, notamment à travers la publicité. S’agissant de l’information, les médias ne rapportent pas seulement des faits, ils les sélectionnent ; ils distinguent ceux qu’ils occultent d’un côté, ceux dont ils font un événement majeur, de l’autre ; et ce en fonction de grilles d’interprétation idéologique. Les grands médias scénarisent les faits : ils disent où est le « bien », où est le « mal » ; où sont les « bons », où sont les « méchants » ; qui doit être « angélisé » et qui doit être « diabolisé ». Par là, les grands médias se sont arrogé le pouvoir de prononcer la peine de mort sociale.
Une scénarisation qui présente un double intérêt : commercial (c’est plus facile à comprendre) et idéologique (voilà ce qu’il faut penser).
Septième thèse : les médias français ne sont pas pluralistes.
Si l’on vous lisait à l’aveugle Libération ou Le Figaro, vous ne pourriez pas faire la différence. Et c’est pareil pour la télévision ; tout juste trouve-t-on un plus fort concentré de trotskysme sans frontiériste sur France 3 régions. Bien sûr vous avez le choix entre Le Parisien et Le Monde ; le style est différent mais l’orientation similaire. A la belle époque de l’Union soviétique, d’ailleurs, les Russes avaient aussi le choix entre la Pravda et les Izvestia.
Huitième thèse : les médias dans leur ensemble sont les vecteurs d’une seule et unique idéologie.
• mondialisme et libre-échangisme économique ;
• « antiracisme », prétendue « diversité » et « discrimination positive », c'est-à-dire négative pour les Jeunes Hommes Blancs, surtout s’ils sont hétérosexuels ;
• rupture des traditions et lutte contre toute forme de valeurs familiales
Neuvième thèse : les médias français parlent de moins en moins français et de plus en plus un mélange de novlangue et de sabir anglo-saxon.
La « gouvernance » des procédures a remplacé le gouvernement des hommes. La « planète » est mise à toutes les sauces. Fermer un robinet est devenu un geste « citoyen ». Et les délinquants étrangers clandestins sont dénommés des « sans-papiers » ; des « sans-papiers » omniprésents à la télévision et source de juteux profits pour les cabinets d’avocats spécialisés. Des « sans-papiers » à qui, bien sûr, il faut donner des papiers : car la réponse à la question est dans la dénomination qui leur a été choisie. Quant à ceux qui ne pensent pas bien ils sont « controversés » et passent leur temps à « déraper » !
Dixième thèse : les médias français imposent un triple déni : déni de débat, déni de réalité, déni de cohérence.
Déni de débat : dans les débats tout le monde est d’accord, sauf à partir de 23h30 ou minuit quand Zorro/Zemmour apparaît ; et encore, les sociétés de production qui organisent ce genre de spectacle paient des figurants pour qu’ils aboient contre ceux qui se risqueraient à ne pas bien penser. La fonction de ces tricoteuses médiatiques est de rappeler aux intervenants, mais surtout au public qui regarde, les interdits qu’il ne faut pas franchir.
Déni de réalité : on parle de « crimes racistes » sans jamais évoquer les milliers de victimes françaises des voyous de l’immigration.
Déni de cohérence : les races n’existent pas mais il faut se métisser ; les races sont égales mais les enfants métis sont réputés plus grands, plus beaux et plus forts ; il est scandaleux de poursuivre Polanski pour des faits remontant à plus de vingt ans mais il est légitime de reprocher à Benoît XVI des fautes commises par des prêtres, au fin fond du Nebraska, dans les années 1960 ou 70 !
Onzième thèse : pour imposer le déni de débat, le déni de réalité et le déni de cohérence, la désinformation n’est ni accidentelle, ni marginale, elle a un rôle central.
Cette désinformation, on la trouve sous toutes ses formes : occultation, déformation, supercherie et gros mensonges. Ce sera dans quelques instants la responsabilité de Michel Geoffroy que d’analyser et de décrire ce phénomène.
Douzième thèse : les grands médias établissent une forme de tyrannie nouvelle : la tyrannie médiatique.
Lors de référendums et des élections, les grands médias disent au peuple ce qu’il doit penser. Et quand le peuple vote mal on le dénonce et on explique qu’il doit revoter.
Les médias scénarisent les élections et présélectionnent les candidats. Dans une élection présidentielle française, le rôle du peuple se borne à ratifier le choix que les médias lui offrent. Aux yeux des grands médias, certains candidats n’ont pas vocation à concourir pour la victoire, comme on l’a vu en 2002. Seuls sont promus les médiagogues, c'est-à-dire les hommes politiques qui calent leur discours et leur comportement sur ce qui plaît aux médias.
Les médias – et pas seulement français, il faut bien le dire – ont même prétendu élire le pape en 2005 : idéalement, un Noir, sud-américain, progressiste et jouant sur le registre émotionnel. La désobéissance des pères conciliaires fut flagrante : ils choisirent un Européen, de surcroît allemand, de grande réputation intellectuelle et attaché à la raison comme à la tradition. Il ne faut pas chercher ailleurs le secret des campagnes de diabolisation contre Benoît XVI ni s’imaginer que quelques concessions pourraient les faire cesser.
Treizième thèse : les médias imposent les dogmes du politiquement correct, ce qui empêche tout changement politique réel.
A titre d’exemple, les médias imposent les dogmes suivants : « L’immigration est une chance pour la France », « La mondialisation est heureuse et le libre-échange économiquement bienfaisant », « Le problème de l’éducation nationale, c’est le manque de moyens.».
L’objectif de la répétition de ces dogmes est double : D’abord, les imposer dans l’esprit du plus grand nombre possible. Ensuite, empêcher que ceux qui n’y croient pas osent s’exprimer ; et ce en jouant sur un processus de sidération et de diabolisation. Retenez l’expression souvent utilisée : « Vous n’avez pas le droit de dire cela ! ». Les médias font sortir les débats qui gênent du domaine du « vrai » et du « faux » pour les faire entrer dans celui du « licite » et de « l’illicite ».
Expliquons-nous. Bien peu de Français croient dans les dogmes officiels. Mais bien peu osent s’y opposer. Car ils craignent de le faire. Ce qui les freine, c’est le souci de leur réputation dans leur milieu professionnel, dans leur famille et, bien sûr, à l’école de leurs enfants.
Nous vivons derrière un rideau de fer de l’information et de la désinformation.
Quatorzième thèse : le mur de l’information, le mur de la désinformation tombera.
Nous sommes emprisonnés derrière le mur de l’information et de la désinformation. Ce mur tombera comme est tombé le Mur de Berlin. Car, comme le rappelle l’historien Dominique Venner, l’histoire est le lieu de l’inattendu. Le 1er septembre 1989, personne ne pensait voir s’effondrer l’empire soviétique ni voir tomber le Mur de Berlin. Quelques mois plus tard, le monde avait changé. Et, un an après, la quasi-totalité des agents de la Stasi étaient devenus d’excellents policiers de la République fédérale réunifiée. Quand le mur de l’information sera tombé les journalistes du Figaro et de TF1 décriront les réalités qu’ils occultent aujourd’hui.
A nous de préparer le terrain par le dévoilement, le contournement et le désarmement de la désinformation.
Quinzième thèse : dévoilons la désinformation.
Décrire une tyrannie, c’est déjà l’affaiblir. C’est ce que nous nous efforçons de faire avec la tyrannie médiatique. C’est la démarche de la réinformation. C’est ce que fait la blogosphère qu’il faut appeler réinfosphère : de Radio Courtoisie à Françoisdesouche, en passant par le Salon beige, Novopress et bien d’autres.
Seizième thèse : contournons la désinformation.
C’est ce que permet Internet. Grâce à Internet, l’information est redevenue pluraliste. Grâce à Internet, les thèses dissidentes peuvent se faire entendre. Grâce à Internet, l’information existentielle, celle qui provient de ce qui est vécu, peut venir concurrencer l’information mimétique des grands médias dominants.
Regardez : en seulement un an, trois débats sont entrés dans le maelström d’Internet et de la réinfosphère. Le couvercle de la pensée unique a sauté : sur le changement climatique, sur la grippe H1N1, sur l’identité nationale ; et en Suisse, c’est sur Internet que le référendum sur le non aux minarets s’est joué. De même, en Islande, lors du référendum sur le remboursement des dettes dues aux financiers spéculateurs.
Dix-septième thèse : désarmons la désinformation.
Le bobard est un terme qui s’est développé dans deux acceptions principales : le « bobard de presse » et le « bobard de guerre ». Les deux ne sont évidemment pas incompatibles et l’usage qui est fait du bobard de presse relève de la guerre idéologique. Les médias mentent au nom du politiquement correct. Dénoncer les bobards comme nous le faisons aujourd’hui, c’est donc se consacrer à une entreprise de désarmement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
homme des bois

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 28
Localisation : region parisienne

MessageSujet: Re: le journal du mouvement.   Sam 12 Fév - 19:12

petite info pour illustrer mes propos de notre etat de guerre et des risques que nous prenons avec ce journal

tiré du journal ``no pasaran´´ le lien ici : http://nopasaran.samizdat.net/article.php3?id_article=221


(article terminé)

Police vs. Antifascisme
Paru dans le bulletin Résistons Ensemble d’octobre


Depuis début septembre, la police est aux trousses de l’antifascisme radical parisien. Déjà 6 personnes interrogées, 4 placées en garde à vue et 2 perquisitions, le tout hors du cadre judiciaire. Tout se passe dans le secret policier (enquête « préliminaire »), sans même que soient assurés les droits de la défense liés à une procédure judiciaire : l’avocat n’a pas accès au dossier, et rien ne vient contrôler l’action policière. Voilà qui inaugure la réforme des renseignements version contre-espionnage, où le militantisme est assimilé au terrorisme ou au grand banditisme, et traité selon les procédures qui leur sont « normalement » réservées. Tout comme les projets de fichage généralisé, ces négations des libertés individuelles et civiques marquent le grand retour de la police politique visant à éradiquer l’autonomie des luttes.

Paru dans le bulletin d’octobre du réseau Résistons Ensemble


Dernière édition par homme des bois le Sam 12 Fév - 19:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
homme des bois

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 28
Localisation : region parisienne

MessageSujet: Re: le journal du mouvement.   Sam 12 Fév - 19:26

revolution egyptienne

(cet article est terminé)

EGYPTE : Interview avec un activiste anarcho-communiste sur la Place de la Liberté au Caire.

"L’obstacle le plus difficile pour les révolutionnaires égyptiens est la coupure des moyens de communication. Les révolutionnaires de l’Ouest doivent mettre la pression sur leur gouvernement pour empêcher le régime égyptien de le faire. Pour le moment, personne ne peut dire ce qu’il va arriver dans le long terme. Si la révolution est un succès, les révolutionnaires de l’Occident devront faire preuve de solidarité avec leurs camarades égyptiens contre le risque d’agression des Etats-Unis et d’Israël. Si la révolution est défaite, ce sera le massacre de tous les révolutionnaires égyptiens."


Peut-tu. s’il te plaît, nous dire qui tu es et à quel mouvement appartient-tu ?

Je suis Nidal Tahrir de Black Flag, un petit groupe d’anarcho-communistes en Egypte.

Le monde regarde l’Egypte et est solidaire des événements. Cependant, à cause de la coupure du réseau Internet, les informations sont très dures à trouver. Peut-tu nous dire quels événements ont eu lieu la semaine passée en Egypte. Quels sont les perspectives en vue ?

La situation est à cet instant vraiment crucial en Egypte. Cela avait commencé par une invitation à une journée de contestation contre le régime de Mubarak le 25 janvier. Personne ne s’attendait à une invitation pour une journée de contestation, de la part d’un groupe Facebook, pas vraiment organisée et appelée "Nous sommes tous Khalid Said" (Khalid Said était un jeune égyptien qui a été tué par la police de Mubarak l’été passé à Alexandrie), c’était le mardi où tout a commencé, l’étincelle qui a mis le feu à tout le reste. Ce mardi, il ya eu des grandes manifestations dans la rue de toute les villes égyptiennes, le mercredi le massacre a commencé. Il a commencé lorsque se finnissait le sit-in sur la place Tahir, très tard dans la nuit de mardi et a continué lors des jours suivants, spécialement à Suez. Suez a une valeur toute particulière pour le coeur des égyptien. Il a été le centre de la résistance contre les sionnistes en 1956 et 1967 dans le même district. Celui-ci a combattu les troupes de Sharon dans la guerre israélo-palestienne. La police de Mubarak a perpétré un massacre - 4 personnes ont été tué, 100 bléssés, avec des gaz lacrimogène, des balles en caoutchouc, et des lances projetant une substance jaune, peut-être du gaz moutarde. Vendredi a été appelé le Jumu’ah de la rage - Jumu’ah est le nom arabe de vendredi. C’est la fin de semaine national en Egypte, dans beaucoup d’autres pays musulmans aussi. C’est un jour sacré de l’Islam parce les grandes prières ont lieu ce jour, appelées les prières de Jumu’ah. Il était planifié d’aller aux manifestations après les prières, à midi, mais la police a essayé d’arrêter ces marches avec toute sa puissance et sa violence. Il y a eu pas mal d’accorchages au Caire (dans le centre-ville, à Mattareyaf, dans l’Est du Caire), dans toute l’Egypte, spécialement à Suez, Alexandrie, Mahalla (dans le delta du Nil, un des centres des classes laborieuses). En plein soleil de midi, le peuple a marché au Caire en direction du centre-ville, pour se rendre à un sit-in sur la place Tahir, pour demander la fin du régime de Mubarak, en chantant le slogan "Le peuple demande la fin du régime". En fin d’après-midi, vers 17h, Mubarak a déclaré un couvre-feu et a déployé l’armée dans les villes égyptiennes. Le couvre-feu a été suivi d’un plan planifié par la police, pour laisser des criminels et voyous appelés Baltagayyah s’échapper. Le plan planifié par la police par le biais d’évasion de criminels dans de nombreuses prisons égyptiennes avaient pour objectif d’effrayer le peuple en Egypte. Pas de police, les troupes armées ne pouvaient contrôler les rue, les gens étaient effrayés. Cela a été suivie par une série de nouvelles sur la télévision égyptienne, les radio, les journaux à propos de pillages dans de nombreuses villes et de tirs sur des personnes. Les gens ont organisé des "comités populaires" pour sécurisé chaque rue. Ces heurts ont été organisés par le régime pour faire peur sur la base de l’instabilité du pays à la population, mais c’est aussi grâce à ces troubles que nous avons pu commencer à construire les conseils d’ouvriers.

Depuis Mercredi, il y a eu des affrontements entre les pros et antis-Mubarak. Est-ce que cela a été décrit correctement ? Qui sont ces "supporters de Mubarak" ? Quel impact a eu ces affrontements sur l’attitue de classe laborieuse égyptienne ?

C’est absolument faux de présenter ces affrontements comme des affrontements entre pros et antis.mubarak. Les pros-Mubarak étaient constitués en majorité par des Baltagayyah et la police secréte, dans le but d’attaquer les contestataires sur la place Tahir. Cela a uniquement commencé après le discours de Mubarak hier, après celui d’Obama. Personnellement, je pense que Mubarak a sentit le ciel lui tombé sur la tête et son sang n’a fait qu’un tour. Il se sent comme Nero et veut brûler l’Egypte ave de la quitter, essayer de faire croire aux gens qu’il était un facteur de stabilité, de sûreté et de sécurité. Dans ce sens, il a réellement réussit à progresser - une sainte alliance national a été formé contre les Tahrites (les contestataires de la place Tahir) and la "commune de la place Tahir". Bon nombre de gens, spécialement ceux de la classe moyenne, ont affirmé qu’il fallait mettre fin aux manifestations à cause du risque de voir l’Egypte brûlé, la famine commencé, mais évidemment tout cela n’est pas vrai - c’est largement exagéré. Chaque révolution a ses difficultés et Mubarak use de la peur et de la terreur pour rester plus longtemps au pouvoir. Personnellement, je dis que les contestataures prennent leurs responsabilités concernant la situation et que Mubarak doit partir, il le doit parce qu’il est dans l’incapacité de négocier dans la situation actuelle.

Que pense-tu qu’il va se passer la semaine prochaine ? Combien la position qu’a pris les Etats-Unis affecte la situation actuelle ?

Personne ne peut prédire ce qu’il va se passer la semaine prochaine. Mubarak est un idiot tétu et les médias égyptiens font la plus grosse campagne médiatique de leur histoire pour décritibiliser les prochaines protestations prévue le vendredi 4 février. Nous appelons à une nouvelle marche d’un million de personne à Tahir, appelé le "Jumu’ah du salut". La position qu’a pris le gouvernement des Etats-Unis l’affecte plus que les manifestations. Mubarak est un traître, capable de tuer tout le peuple, mais il ne peut pas dire non à son maître.

Quel en est la participation de la lutte de classe anarchiste ? Qui sont vos alliés ?

L’Anarchisme en Egypte n’est pas une grande tendance. On peut trouver quelques anarchistes mais pas encore de grande tendance. Les anarchistes en Egypte ont join les contestataires et les commités populaire pour défendre les rues des voyous. Les anarchistes égyptiens ont un certain espoir dans ces conseils. Les alliés anarchistes en Egypte sont les marxistes, évidemment. Nous avons actuellement un débat idéologique - toute la Gauche appelle à l’unité et à soutenir toute les choses possibles. Les anarchistes en Egypte sont une part de la Gauche égyptienne.

Quelles formes de solidarité peut-on construire entre les révolutionnaires en Egypte et les révolutionnaire de "l’Ouest" ? Que peuvent-ils faire immédiatement et dans le long terme ?

L’obstacle le plus difficile pour les révolutionnaires égyptiens est la coupure des moyens de communication. Les révolutionnaires de l’Ouest doivent mettre la pression sur leur gouvernement pour empêcher le régime égyptien de le faire. Pour le moment, personne ne peut dire ce qu’il va arriver dans le long terme. Si la révolution est un succès, les révolutionnaires de l’Occident devront faire preuve de solidarité avec leurs camarades égyptiens contre le risque d’agression des Etats-Unis et d’Israël. Si la révolution est défaite, ce sera le massacre de tous les révolutionnaires égyptiens.

Quelles seront les principales tâches, une fois que Mubarak sera partie ? Y a-t-il déjà des plannifications au niveau de la rue ? Que proposent les révolutionnaires anti-capitalistes ?

Les principales tâches actuelles, autour des demandes de la rue, sont une nouvelle constitution, un gouvernement provisional et des nouvelles élections. Il y a beaucoup de planification à ce sujet par de nombreux courants politiques, en particuliers les Frères Musulmans. Les révolutionnaires anti-capitalistes ne sont pas très nombreux au Caire - les communistes, la Gauche démocratiques et les troskystes ont revendiqués les mêmes demandes concernant la constitution et de nouvelles élections, mais pour nous en tant qu’anarchistes - anti-capitalistes et anti-étatique aussi - nous allons essayer de faire en sorte que les comités qui ont été formés pour protéger et sécuriser les rues, deviennent plus fort et de les transformer par la suire en véritables conseils populaires.

Que veut-tu dire aux révolutionnaires à l’étranger ?

Cher.ère.s camarades du monde entier, nous avons besoin de votre solidarité, d’une large campagne de solidarité et la révolution égyptienne gagnera !

interview trouvée sur le site du journal ``no pasaran´´
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
homme des bois

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 28
Localisation : region parisienne

MessageSujet: Re: le journal du mouvement.   Sam 12 Fév - 22:41

Article trouvé sur AgoraVox : http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/morts-des-blogs-ou-annonce-d-une-88480

(article terminé)

Morts des blogs ou annonce d’une censure :

Depuis quelque temps, on entend parler de la "mort des blogs". Comme dans cet article du New York Observer.
Mais la réalité paraît très différente. En témoigne, par exemple, la censure de l’internet en Egypte en réponse au
mouvement social. Cette censure est-elle fondamentalement différente d’une certaine propagande qui vise les
blogs depuis quelque temps ? Les blogs véhiculent des informations. Ils contiennent également de nombreuses
réflexions originales et intéressantes de citoyens qui ne sont pas dans la "bonne ligne" des lobbies, partis politiques,
"bonnes associations" et assimilés... mécénisés et moulés dans le système. C’est par les blogs que s’expriment
souvent la société réelle et le rejet de la "pensée unique transversale", ne pouvant pas communiquer publiquement
par d’autres moyens. Et c’est précisément ce qui dérange, par exemple, à la veille de chaque échéance électorale.
Que nous prépare-t-on en France pour 2011, à l’approche des élections de 2012 ?


LOGIQUE D'EMBRIGADEMENT


A strictement parler, dans de nombreuses activités professionnelles, la constitution d'équipes très structurées n'est
pas vraiment nécessaire ou les modalités pourraient en être assouplies.

Mais les "grands chefs" du secteur privé poussent à la "managérisation" afin de mieux contrôler et endoctriner les
personnes. On nomme les "chefs" pour qu'ils "tiennent les gens", même si leur présence et leurs prérogatives ne
sont pas vraiment nécessaires du point de vue de l'efficacité du travail. Cela fait partie du prétendu "esprit d'entreprise".

Depuis les années 1980, le secteur public emprunte progressivement le même mode de fonctionnement. Même dans
des activités comme la recherche, les coupoles tiennent à ce qu'il y ait partout des "groupes" avec des "chefs", car
une telle structure constitue un "excellent" moyen de pression sur les individus, de promotion des "bien-pensants" et
de propagation d'un "esprit maison".

Or, la même logique d'embrigadement se manifeste de plus en plus ouvertement dans la vie civile, et tout particulièrement
en ce qui concerne l'accès à des moyens d'expression d'une certaine efficacité. Le blog est un outil individuel et collectif
qui peut permettre à tout citoyen, groupe, courant d'opinion... d'écrire et diffuser ce qu'il pense vraiment. Même si ce n'est
pas conforme à la "pensée unique" concoctée et imposée par "nos élites", et c'est là que le bat blesse.

Comment permettre une liberté de pensée, d'opinion et d'expression réelles du plus grand nombre, alors que de nombreux
indices mettent en évidence une défiance croissante à l'égard d'un système en place dont la crise est évidente ?


ELIMINER LA DISSIDENCE


Et le blog est d'autant plus "dangereux", que l'Histoire a bien montré que les idées novatrices, les mises en cause
cohérentes du pouvoir ou des préjugés, les appels à la révolte ou à la brisure des carcans idéologiques... sont au
départ minoritaires. Le "problème", c'est que les "mauvaises pensées", voire même des informations qui dérangent,
finissent par se propager.

Déjà au Moyen-Age, l'Inquisition, Inquisitio Haereticae Pravitatis (enquête sur la perversité hérétique), visait avant
tout la pensée et son expression. La logique étant que ceux qui pêchent par la pensée et la parole cessent à
terme d'obéir et répandent la désobéissance. Déjà dans sa bulle des Ides de mars de 1208 décretant la Croisade
Albigeoise, le Pape Innocent III avait écrit : "Selon la parole de vérité, il ne faut pas craindre ceux qui tuent le corps
, mais bien celui qui peut envoyer le corps et l'âme en enfer".

Ce raisonnement des pouvoirs en place a-t-il vraiment changé en la matière ? Dans sa lettre du 1er avril 1766 à
Etienne-Noël Damilaville, Voltaire écrit : "Quand la populace se mêle de raisonner, tout est perdu". La liberté de
pensée, c'était bien pour une minorité éclairée. Or, Voltaire reste à ce jour une référence pour "nos décideurs".
Le "philosophe des lumières" ajoute d'ailleurs dans la même lettre à Damilaville : "Si vous faisiez valoir, comme
moi, une terre, et si vous aviez des charrues, vous seriez bien de mon avis". En clair : si vous étiez patron comme moi...

..............

Alors, oui, les blogs dérangent. Car on peut, par exemple, accorder des avantages matériels à quelques milliers de
parlementaires et de politiciens professionnels, mais pas à tous les citoyens qui ont quelque chose à dire.
Lorsqu'une petite minorité "pense", décide et s'exprime "au nom du peuple", les choses deviennent plus faciles pour
le pouvoir économique. A fortiori, vu que d'après la Constitution (article 27), un parlementaire ne doit aucune
explication à ses électeurs, pas plus qu'à la base de son propre parti politique. Alors que le "mécénat", les réseaux
et think tanks, les "alternances" de façade... se portent très bien. Le peuple n'ayant d'ailleurs pas, pour "nos élites",
vocation à "tout savoir".

Il en est de même en ce qui concerne la presse professionnelle, dans une période où les médias tombent les uns
après les autres sous le contrôle des oligarchies industrielles et financières. Un journaliste peut être licencié ou
privé de demande d'articles, et se retrouver à terme sans revenus. Trop souvent, pour survivre professionnellement,
il devra se rapprocher d'un courant plus ou moins influent ou, du moins, être accepté par une partie du monde
politique. S'il dérange untel ou untel, il peut être soutenu par d'autres. Mais s'il "embête tout le monde", il est fait
d'avance. Avec un blogueur bénévole et autonome qui ne roule pas pour un courant du système, c'est plus compliqué.
Or, le système n'aime pas qu'on l'empêche de tourner en rond.


OBEIS ET TAIS-TOI



Vous comprenez, le système en place est déjà, le pauvre, "trop fragile". Que deviendrait-il si, instigués par des
"inconscients" ou des "malveillants", les gens se mettaient à suivre un "mauvais exemple" ? Alors, attention à cette
"source d'idées absurdes et irresponsables" que peut être, semble-t-il, l'internet. Voltaire est toujours bien présent :
la liberté d'expression et de communication n'est pas faite pour le "bas peuple". Ce dernier doit regarder la télé,
voter pour les candidats qu'on voudra bien lui proposer, et surtout... se taire et obéir.

L'exemple de l'Egypte est d'ailleurs là pour nous rappeler une simple réalité : le contrôle de la Toile ne se trouve pas
dans les mains des citoyens, mais dans celles des Etats et des multinationales qui en détiennent les moyens de
base. Pour la plupart des blogs, il appartient également aux détenteurs des médias. Avant les élections françaises
de 2002, les listes de discussion étaient passablement censurées. A l'approche de celles de 2007, les mauvaises
surprises dans des médias théoriquement "ouverts" n'ont pas manqué. Que deviendront les blogs, en France ou
ailleurs, avec l'aggravation des tensions sociales et les nouvelles échéances électorales ?

Quant aux moteurs de recherche, qui les contrôle ? A nouveau, pas le "petit citoyen".


Le Collectif Indépendance des Chercheurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D



Messages : 10
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: image pour le journal   Dim 13 Fév - 17:04



je sais plus ou je l ai trouvée mais elle reflète tellement la réalité

D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D



Messages : 10
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: pour le journal   Dim 13 Fév - 17:22

[img][/img]

voila un dessin vite fait
D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vent d'états



Messages : 39
Date d'inscription : 13/12/2010

MessageSujet: complément   Dim 13 Fév - 19:20

dans la liste j'aurais rajouté si tu le permet:
Le Vilain Petit Canard
Le canard dechainé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vent d'états



Messages : 39
Date d'inscription : 13/12/2010

MessageSujet: ET un de plus !!!   Dim 13 Fév - 19:30

postez par stopbanque aussi ( merci au passage)

http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20110209trib000599974/le-plus-gros-detenteur-de-la-dette-americaine-n-est-plus-la-chine-c-est.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
homme des bois

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 28
Localisation : region parisienne

MessageSujet: Re: le journal du mouvement.   Dim 13 Fév - 21:52

pour pas s eparpiller... Wink

La Bombe (oui, peut etre)
mort aux vaches (tout a fait serieusement )
le feu
le cri du peuple (journal qui a declenché la revolution de 1871 a paris)
la revolution
la revolte
la corruption
le troupeau
le resistant
le terroriste
le deserteur ( celui la)
le traitre ( celui la)
la libertée d expression
le poteau
la corde (je l aime bien aussi, mais un peu trop violent pour un journal qui se veut de la raison)
place de greve
lés majesté
l apolitique
le reveil
l illegal
le censuré (j aime bien)
le cauchemard du roi
pillule bleue pillule rouge
l arme du peuple (j aime bien celui la)
la dictature tranquille
propagande revolutionnaire (appeler un chat un chat )
journal pirate, ou le pirate (celui qui me plait le plus pour l instant, car nos informations sont subversives, pillées d internet, et le support illegal )

voila, je me rend compte maintenant que c est des noms un peu violents pour la plus part, mais bon, on se refait pas...



vos avis ??


moi je vote pour

le deserteur, (parce que c est bien de ca qu il s´agit, deserter la sociétée capitaliste, et le chanter sur les routes de france et de navarre (ecoutez ``le deserteur´´ de boris vian)

ou le pirate.

(les pirates des caraibes etaient les dissenters, revolutionnaires anglais en 1600 et quelque, se sentant trahis par la révolution qu ils avaient menée, et en danger de mort a cause des nouveaux maitres pseudo revolutionnaires, ils se sont expatriés aux caraibes.
certains d´entre eux, ceux qui sont devenus pirates, ont mit en place sur leur bateau la premiere veritable democratie. le vote systematique de chaque membre de l´equipage pour prendre une decision, et elire un capitaine, excepté en cas de tempete ou de bataille, dans ce cas la, les ordres du capitaine devait etre respectés comme ceux de dieu le pere.
un partage equitable du butin equitable : chaque membre de l´equipage recevait une part, le charpentier, le medecin et le cuisinier, une part et demie, le capitaine deux parts. (il fauit savoir qu un capitaine avait la charge de conduire a bon port toute une bande de rudes gaillards, et que si il fesait defaut a son titre, par mechancetée, betise ou couardise, il avait de bonnes chance de finir abandoné sur une lande de sable deserte.
l´obligation de signer une charte du navire avant d´embarquer, le fameux code pirate, qui etait en fait un code d´honneur, donc il etait tres rare de voir sur un bateau pirate des enrolés de force... (les seuls qui etaient la sans le vouloir etaient les otages, mais le code pirate demande a ce qu ils soit traités comme des invités)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
homme des bois

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 28
Localisation : region parisienne

MessageSujet: Re: le journal du mouvement.   Lun 14 Fév - 3:42

Jacques Brel

Au suivant au suivant
Tout nu dans ma serviette qui me servait de pagne
J'avais le rouge au front et le savon à la main
Au suivant au suivant
J'avais juste vingt ans et nous étions cent vingt
A etre le suivant de celui qu'on suivait
Au suivant au suivant
J'avais juste vingt ans et je me déniaisais
Au bordel ambulant d'une armée en campagne
Au suivant au suivant

Moi j'aurais bien aimé un peu plus de tendresse
Ou alors un sourire ou bien avoir le temps
Mais au suivant au suivant
Ce ne fut pas Waterloo non non mais ce ne fut pas Arcole
Ce fut l'heure où l'on regrette d'avoir manqué l'école
Au suivant au suivant
Mais je jure que d'entendre cet adjudant de mes fesses
C'est des coups à vous faire des armées d'impuissants
Au suivant et au suivant

Je jure sur la tete de ma première vérole
Que cette voix depuis je l'entends tout le temps
Au suivant au suivant
Cette voix qui sentait l'ail et le mauvais alcool
C'est la voix des nations et c'est la voix du sang
Au suivant au suivant
Et depuis chaque femme, à l'heure de succomber
Entre mes bras trop maigres semble me murmurer
Au suivant au suivant

Tous les suivants du monde devraient se donner la main
Voilà ce que la nuit je crie dans mon délire
Au suivant au suivant
Et quand je ne délire pas j'en arrive à me dire
Qu'il est plus humiliant d'etre suivi que suivant
Au suivant au suivant
Un jour je me ferai cul-de-jatte ou bonne soeur, ou pendu
Enfin un de ces machins où je ne serai jamais plus
Le suivant le suivant.


T´ecoute bien johnny? ici c´est la guerre economique, l´adjudant c´est l´education nationnale! Tu vois ce que je veux dire? mais non tu vas pas mourrir johnny, tu vas etre un heros, tu vas sauver ta patrie de la faillite, et a travers elle, tu sera immortel.

salut a toi jeune diplomé paumé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
homme des bois

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 28
Localisation : region parisienne

MessageSujet: Re: le journal du mouvement.   Mar 15 Fév - 22:31

l ´article sur jacques brel c´etait plus une blague qu ´autre chose Wink ...

bon, passons aux choses serieuses :

voila mon article terminé, a peu pres, il reste a l´ameliorer, et beaucoup, pour qu il soit plus percuttant, je l´ai passé a Mil pour qu´il me donne son avis, en attendant, je le poste ici, mais vous pouvez aussi me donner votre avis, on en a jamais assez pour avancer.... j´ai pris ton article sur l´eau pour completer D..

merci de prendre le temps de lire le pavé Wink Chau




Dossier : destruction de l´humanitée par l´agroalimentaires :


On entend souvent parler des OGM, des plantes transgéniques, de l´industries agroalimentaires et agrochimique, de l´elevage intensif, et caetera, on parle du pour, et on parle du contre, le contre, bien souvent associé a des marginaux altermondialistes, mais finalement tres peu d´entre nous savent reellement de quoi il s´agit. J´était comme ça il y a quelques années, je n´y pensais pas trop. Avant de voir sur internet un film qui m´a ouvert les deux yeux pour deux bon.

Je n´ai pas de doctorat, et je ne suis un expert en rien, je suis simplement un homme libre qui a pris le temps de se renseigner a ce propos, et je m´en vous rapporter la conclusión de mes decouvertes. L´industrialisation de la production alimentaire est préjudiciable pour notre santée a court terme, mais elle l´est encore plus pour la vie sur notre planete, il ne restera plus àme qui vive d´ici quelques generation si nous continuons dans cette voie.
elle ne profite reellement qu a l´industrie et aux dirigeants, a très court terme.

Mais tout d´abord, rappelons ce qu´est l´agriculture.:

Qu´est ce que l´agriculture? Pas ce qu´on voit aujourd´hui dans les champs français.


les techniques et la production agricoles, dévelopée par nos ancetres, se fondent sur une complémentarité, une symbiose entre les plantes cultivées les animaux d'élevage et les hommes. Les rebuts et sous-produits des uns constituent des aliments pour les autres, en parfaite réciprocité. Les sous-produits des plantes cultivées nourrissent le bétail, et les excréments de ce dernier nourrissent les sols qui alimentent les plantes cultivées. Les plantes cultivées procurent donc de la nourriture aux êtres humains, aux animaux et aux nombreux organismes vivant dans les sols. Celui-ci héberge, en effet, des millions de micro-organismes qui travaillent et augmentent sa fertilité, produisant ce qu´on appelle l´humus. Ces bactéries se nourrissent des fibres de cellulose constitutives de la paille que les agriculteurs laissent sur le sol.

“Dans un système d'agriculture mettant en pratique la notion de complémentarité, le bétail mange ce que ne mangent pas les êtres humains. Il se nourrit de la paille des céréales ainsi que de l'herbe des pâturages et des bordures de champs.
Et c´est ainsi, depuis que l´homme est sur terre, que la nourriture vient des champs aux assiettes.

Mais depuis les années 50 en europe, une nouvelle forme de production vegetale et animale a vu le jour, et progressivement a prit la place de l´ancienne, jusqu´a la faire quasiment disparaitre de nos pays ``dévelopés´´.
Elle est aussi en train de s´installer rapidement dans nos colonies commerciales.

C´est ce qu´on appelle l´agriculture et l´elevage industrielle.




Histoire de l´agriculture industrielle

petite histoire de son apparition : Apres deux grandes guerres, ravageant les terres, developpant la chimie militaire, tuant un grand nombre de paysants, les grandes puissances se retrouvent d´un coup d´un seul, dans une periode de quasi paix.
Le fait est qu´a cette epoque et qu´a cause de ces guerres, il n´y avait plus grand monde dans les campagnes pour occuper cette tache essentielle qu´est l´agriculture.

Et c´est ainsi qu´à cette époque, des industriels de la chimie militaire ont eu une idée tout a fait interessante: puisque nous ne pouvons plus vendre nos produits pour la guerre, nous allons les vendre pour l´agriculture, nous allons rendre l´hectare plus productif, grace aux engrais, empecher l´envahissement des mauvaises herbes grace aux désherbants, Chasser les nuisibles grace aux pesticides et equiper les agriculteurs de grosses machines, qui leur permettront, chacune de remplacer le travail de cent employés. Enfin bref, faire rentrer l´agriculture dans le domaine de l´industriellement rentable.

Et ainsi il fut fait. Les agriculteurs s´interersserent a ce marché ou on leur promettait des merveilles. Ils acheterent les machines, les engrais, les pesticides et desherbants, ils entrerent de plein pied dans le productivisme de l´époque..

Une chose dont il faut se rappeler est que la nourriture n´est pas une marchandise comme les autres, c´est quelque chose d´essentiel a la vie, nous en sommes dependents. Soit, quelle aubaine, c´est justement ce que recherchent les industriels, des consomateurs dependents de leurs produits. On sent déja le coup juteux n´est ce pas? Et attendez, on en est encore aux années 50.

bref, les choses se passerent comme cela, on vendait des pesticides, des engrais, le paysant labourrait sa terre sur son gros tracteur (quel modernisme) jusqu´a ce qu une de ces firmes ai une autre idée, encore plus interessante car profitable financierement. Ils deciderent qu´en plus d´etre des distributeurs d´engrais, ils seraient aussi des semenciers, un agriculteur devrait obligatoirement passer par eux, pour acheter ses graines, en plus de l´agrochimie. Profits enormes en perspectives.

S´ensuivit une guerre assez peu interessante a detailler entre industriel pour savoir qui aurait la plus grande quantitée de semence a vendre… le fait est que maintenant, seule une petite dizaine d´entreprises industrielles possedent la totalitée des entreprises semencières du monde (ou presque). On s´imagine bien que ça leur rapporte, puisque les agriculteurs du monde entier sont obligés de passer par eux pour planter.

Mais il y avait encore un problème pour ces industriels: quand on vend des graines a un agriculteur, il les plante, les arrose de produits chimiques acheté, jusque là tres bien, c´est un sans faute… mais une fois qu´il a recolté, il ne vend pas toute sa production, et garde une partie de ses grains pour ler replanter l´année suivante, laissant faire la nature, sans racheter de graines! Inadmissible.

Comme toujours, face a un probleme de profit, le brain storming fit rage Dans les bureaux des plus grandes firmes… et dans l´une des plus importante, Monsanto, un enchainement d´idées, totalement nouvelle fit son apparition:
puisque les agriculteurs ne veulent pas acheter nos graines plusieurs fois, nous allons inventer des graines qui l faudra racheter tout les ans, et voila par quel moyen :
Nous allons modifier nos graines par selection genetique pour qu´elle donne de beaux grains, des grains superbes, oui, mais seulement la premiere année, car cette plante sera étudiée pour faire des enfants disformes. Incapable de se reproduire convenablement, si un agriculteur se prenait a vouloir replanter, il ne pourrait rien tirer de bon de sa terre. Les scientifiques inventerent par la les plantes F1 (Dans les pepinieres, vous en trouvez pleins, et meme pour les particuliers, ya pas de petits profits)

Une autre idée etait de rendre les plantes totalement steriles, " En mars 1998, le ministère américain de l'Agriculture et l'entreprise Delta and Pine Land [rachetée par Monsanto] annoncèrent qu'ils avaient mis au point et breveté ensemble un nouveau procédé biotechnologique appliqué à l'agriculture, innocemment appelé "Contrôle de l'expression des gènes". La technique ainsi brevetée permet de créer des semences stériles, en programmant sélectivement l'ADN des plantes de façon que celles-ci tuent leurs propres embryons. Le brevet s'applique à toutes les plantes et semences de toutes les espèces.
Que donne, concrètement, l'application de cette technique ? Si les agriculteurs essaient, lors de la moisson, de sauvegarder des graines issues de ces plantes pour servir de semences, la génération suivante ne se développera pas. Ainsi, les agriculteurs seront obligés de racheter chaque année de nouvelles semences aux firmes productrices. Plusieurs groupes, dont la Fondation internationale pour le progrès rural, ont baptisé cette technique "technologie Terminator", et affirment qu'elle menace l'indépendance et la sûreté de l'approvisionnement alimentaire de plus d'un milliard de paysans pauvres des pays du tiers monde.

C´etait bien sure très interessant du point de vue du buisness, mais terriblement dangereux quand on pense que cette sterilitée peut de répandre a travers la polenisation naturelle, à toute les autre plantes apparentées, faisant par exemple disparaitre totalement le blé de la surface de la terre(une loi a finalement interdit cette pratique, car meme les politiciens ont eu peur pour leur vie sur ce coup là)

Enfin l´une des inventions les plus rentable de Monsanto a été celle du soja roundup Ready, bien sure breuveté. C est une espece de soja, modifié genetiquement, pour pousser mieux une fois arrosé d´un desherbant fertilisant, justement appelé le roundup Ready, vous connaissez peut etre la pub avec le chien qui enterre l´os? (ils ont d´ailleur perdu en justice pour avoir dit a la télé que leur produit etait biodegradable et non toxique)

le systeme fonctionne maintenant tres bien avec toute les autres plantes cultivées, maïs, betterave, etc...
terminé les mauvaises herbes, terminé le replentage des graines de la moisson.
Un seul produit, un seul semencier, nous voila dans un monde encore plus rentable.

Et pourtant, ce type de produit tue a peu pres tout etre vivant mis en son contacte, sauf bien sure ce soja special, et met plusieurs années a se degrader, partiellement. (il finit par se retrouver dans la plante, et donc dans notre alimentation, mais c´est une autre histoire) on peut d´ores et déja considerer que le sol de france est imbibé, et donc, logiquement, les français. (je ne bois pas de roundup mais je le mange, c´est grave docteur?)

Risques pour la santée de l´homme et pour l´humus :


Un petit raisonnement simple : l´humus est ce qui rend la terre fértile naturellement, les produit chimiques detruisent l´humus, les engrais et pesticides sont donc obligatoires pour faire pousser du vegetale sur une terre morte sans humus, polluant encore plus les sols et l´eau. On peut donc se demander si les entreprises agrochimiques ne detruisent pas volontairement les sols pour vendre mieux leur produits, ce qui deja serait un scandale, Et que se passera t´il si on arrete maintenant d´utiliser ces produits chimiques nocifs pour la santée et l´environnement?

la réponse a la deuxieme question est tres simple, les terres cultivées aujourd´hui grace a ces methodes, montreront ce qu´elles sont devenues reellement : des etendues de terre pelées, inapte a l´agriculture. Un desert de cailloux et d´argile, là ou nous voyons aujourd´hui pousser le blé.

Engrais et desherbants, pour la pluspart produits à base de petrole... ah oui? Le petrole est justement en voie de rarefaction? Que mangerons nous quand les engrais auronts disparus? Rien.

Il y a deux cents ans, la plupart des terres cultivables américaines avaient au moins 21 pouces d'humus. Aujourd'hui il n'en reste que 6 pouces et le rythme de l'érosion s'accélère. Les 6 pouces, c´etait en 1999, on se demande ce qui l en reste maintenant.

Heureusement, nous avons encore le temps d´agir. Nous sur-exploitons la nature, l´humus, nous le tuons a coups de roundup ready, mais ce n´est pas irremediable, si nous le laissons tranquille, l´humus se regenere progressivement.

On voudrait nous faire croire que ces produits ne sont pas nocif pour la santée? Vous avez peut etre entendus l´histoire de ces paysans indiens ruinés par l´industrie, se suicidant en buvant le fertilisant industriel qu´ils mettaient sur leurs plantes? Ça marche extremement bien. Certe dans l´alimentation, la dose de fertilisant et de pesticides est moins forte, mais tout de meme, elle est là. Si on vous donnait une petite pillule d´arsenic a chaque repas, vous ne la la prendriez pas. Mais en mangeant, tout les jours de la viande et des vegetaux produits industriellement, sans vous en rendre compte, vous la prenez, avec les risques logiques qui s´en suivent.

Quelques exemples parmis d´autres : En 1970, le cancer causait 17,2% des décès chez les Américains. En 1982, le cancer était la cause de 24%. Pourquoi ce changement?

la liste des méfaits du régime alimentaire standard ne s'arrête pas là. Selon de nombreuses études américaines, 95% à 99% des pesticides que nous ingérons proviennent de la viande, du poisson, de la volaille, des oeufs et produits laitiers. La raison est simple: les animaux concentrent ces résidus dans leurs graisses, residus venant des plantes qu´ils ont mangés (et que nous mangeons aussi au pasage). Le fait que ces substances soient cancérigènes et parfois mutagènes fait peser une menace inouïe sur la santé de toute la planète, sur notre patrimoine génétique et sur notre capacité de nous reproduire. La baisse de fécondité chez les hommes et l'abaissement continu de l'âge de la puberté en sont des exemples frappants.

Il y a 35 ans, le taux de stérilité était inférieur à 0.5 % chez les étudiants universitaires américains. Aujourd'huis près de 28 % d'entre eux sont stériles. De récentes études gouvernementales americaines ont trouvé des BPC dans 100% des échantillons de sperme testés.

Il est aussi interessant de savoir que certaines de ces firmes possedent en meme temps des laboratoires pharmaceutiques, et gagnent donc sur tout les tableaux:
l´agriculteur est obligé d´acheter des produits car sa terre est devenue infertile,
il est obligé d´acheter des graines, car il ne peut plus replenter sa propre recolte.

On empoisonne les gens gratuitement, puis on leur vend les medicaments. (très humaniste tout ça).

Renseigner vous sur internet, pas a la télé.

Si vous voulez cultiver votre jardin, voici quatre livres sur la permaculture:

La révolution d'un seul brin de paille, Masanobu Fukuoka, Ed. Guy Trédaniel Editeur
L’agriculture naturelle, Masanobu Fukuoka, Ed. Guy Trédaniel Editeur
La permaculture tome 1, et tome 2, Bill Mollison, Ed. Equilibres aujourd’hui

Alors le capitalisme neo-liberal ça vous plait? Vous en voulez encore?


La condition d´animal de batterie



Peu importe ce que vous avez mangé à votre dernier repas, il y fort peu de chances que votre nourriture n'ait pas contribué d'une manière ou d'une autre à la dégradation ou à la pollution de la planète. Et si vous avez mangé de la viande, l'animal qui vous l'a fournie a probablement été victime d'un destin cauchemardesque menant de la naissance à la mort par le plus court chemin. Sans le savoir, vous avez absorbé des hormones, des résidus de produits chimiques toxiques. Des faits que l'industrie agroalimentaire et agrochimiques qui en dépendent et l'ont façonnée en même temps, n'ont aucun intérêt à faire connaître. Parce que lorsqu'ils seront connus et compris, ces empires industriels devront effectuer un virage à 180 degrés... ou périr.

S'il nous arrive encore mais très rarement de voir paître des vaches laitières et des boeufs destinés à l'abattoir, il y a bien longtemps que les cochons et les volailles ont disparus du paysage de nos campagnes. Parfois on les sent, lorsque le vent charrie l'odeur du purin des porcheries ou de l'atmosphère des bâtiments où s'entassent des milliers de poules et de poulets, mais on ne les voit pas et on ne les entend pas. Ces animaux, eux, respirent cet air vicié tout au long de leur existence, du premier au dernier jour. Toute leur vie se passe dans des cages ou des enclos, dans des conditions de surpopulation et d'hygiène à l'opposé de leurs instincts les plus élémentaires.

Chacun sait (ou devrait savoir) que les animaux ont des sentiments, une vie sociale, qu'ils sont intelligents, capables d'affection, qu'ils éprouvent un attachement viscéral envers leurs petits et qu'ils ressentent la douleur, la peur et le bien-être tout comme nous. L'arrivée de la ferme usine a tiré un trait sur tout ce qui constitue la nature des animaux destinés à la consommation humaine. La logique de la ferme usine est la logique de la chaîne de production industrielle: la tranche de steak dans nos assiettes a obéi aux mêmes lois que la production des stylos Bic. À la différence près que la tranche de steak était en vie.


Le fait que l'industrie de l'élevage présente désormais les caractéristiques d'une manufacture a conduit tout « naturellement » les grandes compagnies et les grands éleveurs à faire appel à l'arsenal chimique disponible, et ont même à l'ingénierie biologique pour ``améliorer´´ leur produits.

Dans ces conditions lamentables, les éleveurs utilisent une panoplie impressionnante de drogues pour empêcher les épidémies, calmer les bêtes qui sont au bord de la folie, soigner les animaux malades et les garder en vie jusqu'au moment où ils seront abattus.

Ces animaux rendus fous, malades, volontairement anémiques ou trop gras, dopés de produits chimiques, sélectionnés uniquement en fonction de leur finalité dans notre alimentation, et élevés dans les conditions complètement anti-naturelles de la ferme-usine, nous rendent, à notre tour, malades.

Il existe encore de petits élevages qui n'ont pas toutes les caractéristiques de la ferme usine mais, si rien ne change, leurs jours sont comptés. Pour demeurer compétitifs avec les grandes compagnies qui possèdent des centaines de milliers de bêtes, les petits éleveurs doivent utiliser les mêmes méthodes et s'approvisionner aux mêmes endroits. Déjà le destin de plusieurs de ces entreprises a été de devenir de simples filiales d'une compagnie plus grosse, les agriculteurs devenant de simples salariés payés au rendement et jouissant du même statut que les animaux dont ils ont la charge: celui d'une petite pièce dans la machine à profit.

La justification scientifique de notre avidité à consommer de la viande tire son origine d'une recherche réalisée sur des rats en 1914. Dans cette étude, Osborn et Mendel découvrirent que les rats grandissaient plus vite lorsqu'ils étaient nourris avec des protéines animales plutôt qu'avec des protéines végétales. Peu après, on classa les protéines animales dans une catégorie supérieure à celles des protéines végétales. Cependant, des recherches ultérieures ont démontré que, si ces rats grandissaient effectivement plus vite, ils mouraient aussi plus jeunes et souffraient de beaucoup plus de maladies que les rats végétariens. D'autres études sur quantité d'autres animaux ont donné des résultats similaires.

Il existe nombre d'études scientifiques démontrant que l'ostéoporose n'est pas tant liées à une déficience en calcium qu'a un régime trop riche en protéines animales. Le métabolisme de ces protéines en excès siphonne littéralement le calcium des os dans sa tentative de maintenir le taux d'acidité du sang. Peu importe la quantité de calcium ingérée, celle-ci n'a aucun effet sur l'équilibre du calcium dans le sang si l'ingestion de protéines animales, qui forme des acides dans le sang, est trop élevé. Les végétariens sont en partie protégés contre l'ostéoporose, même s'ils consomment trop de protéines, parce que les protéines d'origine végétale forment des bases plutôt que des acides et n'exigent pas que le corps fasse appel au calcium des os pour maintenir le PH du sang.

À l'âge de 65 ans, 25% des femmes américaines ont perdu entre 50% et 75% de la masse de leur squelette. La perte moyenne de toutes les Américaines de 65 ans et plus est de 35%

Il y a actuellement chez les femmes plus de décès causés par l'ostéoporose que par le cancer du sein ou du col de l'utérus.

Bon appetit.

Si vous pensez encore que la nourriture est à peu près saine, si vous estimez cet article mensonger, ou alarmiste, je vous encourage a vous renseigner. Voici les deux film et les deux livres qui m´ont ouvert les yeux sur ce systeme. Cherchez par vous meme l´information, la télé ne vous la donnera pas, ou pas entière.

Le documentaire internet, ``le monde selon Monsanto´´
le film de coline serreau, ``Solutions locales pour un désordre globale´´
le livre de Vandana Shiva ``le terrorisme alimentaire´´
Le livre de John Robbins "Se nourrir sans faire souffrir"

Vous voulez un petit verre d´eau pour faire passer la pillule?

Le probleme de l´eau:

Selon les analyses réalisées par les Agences sanitaires, 25% des prélèvements en eau potable contiennent des résidus de médicaments, notamment issus d’antiépileptiques et d’anxiolytiques. Explications sur cette pollution médicamenteuse de l’eau du robinet.
Des résidus de médicaments sont présents dans l’eau du robinet

A ce jour, il n’existe pas de limite légale concernant les quantités de résidus de médicaments dans l’eau. Il n’existe pas non plus d’étude démontrant un risque sanitaire lié à la présence de traces de médicaments dans l’eau de consommation. Toutefois, la Direction générale de la santé (DGS) a souhaité dresser un état des lieux de la situation actuelle. Elle a demandé à l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) et à l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) d’effectuer des analyses dont les résultats viennent d’être rendus publics.

Quelque 285 échantillons d’eau potable ont été prélevés dans des différents sites, reflétant la consommation en eau de 24% de la population (eau de surface, eau souterraine, eaux traitées en sortie de station de potabilisation). La présence de 45 substances médicamenteuses a été recherchée (antibiotiques, hormones contraceptives, antidépresseurs, antiépileptiques, anticancéreux…). Parmi celles-ci, 19 ont été retrouvées à l’état de traces dans 25% des prélèvements. Jusqu’à 4 types de résidus médicamenteux différents ont été retrouvés dans certains échantillons.

Hormis la caféine qui est très largement présente dans l’eau du robinet, les traces les plus souvent présentes provenaient d’antiépileptiques et d’anxiolytiques.

En pratique

Les usines de traitement de l’eau laissent passer des résidus de substances médicamenteuses. Sachez que certains filtres que l’on installe chez soi sur son robinet, permettent d’en éliminer une partie, ce que ne font pas les carafes filtrantes par exemple.

Ceci dit, les carafes filtrantes permettent d’éliminer de nombreux autres résidus que sont les nitrates et les pesticides, polluants dont les effets nocifs sur la santé ont largement été démontrés.

Et pour protéger les personnes les plus sensibles (nourrissons, femmes enceintes, personnes âgées, personnes malades), il reste recommandé de consulter les analyses de l’eau de votre commune auprès de votre mairie, et le cas échéant de privilégier l’eau en bouteille.

Article publié par Isabelle Eustache le 14/02/2011 - 16:24

Sources : Communiqué de presse de la Direction générale de la santé (DGS), de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) et de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), 10 février 2011.

Il est clair pour tout le monde que l'eau du robinet est polluée: médicaments, pesticides, produits chimiques issus de l'industrie, matières radioactives, engrais, nitrates, hormones de croissance, et tout ce que nous rejetons par nos urines et déjections, j'en passe et des meilleures....

D'où les stations d'épurations couteuses et non lucratives ( à part pour les entreprises vendant cette technologie ) à l'efficacité douteuse, payées par le public pour rattraper les conneries du privé.

Alors effectivement, boire, se laver ou faire la vaisselle avec cette eau relève du suicide collectif à petit feu.

Mais le recours à l'eau en bouteille, même minérale, est une fausse bonne solution :

- D'abords d'un point de vue écologique, la quantité monstrueuse de plastique/pétrole utilisée par cet emballage n'étant pas négligeable. Et si un petit tiers de ces bouteilles se font recycler, la majorité d'entre elles viennent engraisser la masse des décharges d'ordures, ou pire, sont changées en "larmes de sirènes", une "solution" trouvée par les industriels du plastique pour en "minimiser" les effets nocifs en les fondant pour en faire de petites boulettes qu'on déverse aussi dans les décharges, mais qui finissent plus facilement par arriver dans les fleuves, les océans, puis enfin dans les estomacs des poissons, oiseaux côtiers et, chaine alimentaire oblige, humains.

- Ensuite parce que des études récentes ont démontré que le plastique des bouteilles quitte les parois et se retrouve dans le contenu, et est donc directement bu, grosses molécules qui obstruent les canaux sanguins du cerveau, les reins, le foie.... De plus, on a observé que depuis la stigmatisation de l'eau du robinet et l'utilisation massive d'eau en bouteille pour les nourrissons, les taux de malformations sexuelles chez les enfants ont littéralement explosés et les taux de cancer on fait un petit bond en avant dans toute la population française.

Et le problème de l'ingestion de matières plastique est le même pour les plats micro-onde ( très élevé car cuits dans le plastique), les canettes, les boites de conserves ( et oui, elles aussi ), et même les jouets que les petits humains ne peuvent s'empêcher d'explorer avec la bouche, surtout les dinettes et cuisinettes.

Quand au cycle de l'eau, l'évaporation permet pas aux matières lourdes de s'élever avec elle, les pluies acides étant dues à la pollution de l'air se mélangeant directement aux nuages.

Je dirais donc que la meilleure solution est de boire l'eau de pluie et, dans le doute, de la filtrer.

Mais cessons de montrer du doigt les problemas, et montrons enfin les Solutions, cari l y en a, heureusement.

Que faire pour remedier tout de suite au probleme.

-boycott (billet = bulletin de vote)


il y a bien differentes actions plus ou moins violentes suceptibles de fonctionner pour eradiquer les pratiques de ces industriels imbeciles (ou manipulateurs, mais là, c´est un autre débat), qui dependraient de la volontée et des moyens de leurs auteurs, mais je serais plus modéré en proposant un boycott total et sans conditions des produits industriels agroalimentaires, locaux comme importés.
cette action, si vous avez bien lu l article, permettra de sauver, et nos vies et nos terres, et celles de nos colonies commerciales ou l on délocalise nos productions.
n´oublions pas que dans une société capitaliste ou notre role de consommateur a plus de poid que notre role de citoyen, les billets de banque agissent mieux que les bulletins de votes.
Votez local, au lieu de donner plus de pouvoir aux multinationales déshumanisées. Trouvez une AMAP, on en parle dans ce journal, cultiver votre jardin.

-agriculture familiale = résístanse directe

Nous courrons tous ensemble a notre perte. Tous? Non, car au fond des campagnes, d´irreductibles cultivateurs se nourissent encore, sans souiller la terre, lui laissant la vie, et luttant encore et toujours contre l´empire des multinationales, refusant de devenir des citoyens/consommateurs de la federation comerciale.

Il n y a qu a se demander, pourquoi le monde va si mal? une partie du probleme est que les terres cultivables du monde sont quasiment toutes entre quelques mains de multinationales, qui n ont rien a voir avec l agriculture, et encore moins avec la philantropie et l ecologie (ce que devrait etre un agriculteur d apres moi), leur principale souci est le benefice, et pas la nourriture. Ils reduisent la nourriture, qui est quelque chose d essentiel a la vie, a l´etat d objet de confort, comme une tele par exemple. Mais une téle, on peut s´en passer, alors que les legumes, non. Vous payez en realitée un forfait nourriture, ce qui reviens a un forfait pour vivre. Et comme cela ils nous gardent serviles.

Comme le dit le mouvement de "los sin tierras" en amerique du sud, "beaucoup de terres dans quelques mains, beaucoup de mains sans terres"
ils ont bien compris ce grand probleme, et sont tres actifs pour l agriculture familiale et naturelle.

Alors cessons de passer par les grandes chaines industrielles qui affament et detruise les sol au nom du benefice. Produisons nous meme nos aliments. Renseignez vous sur les mouvements qui s´organisent.

Liberons les ventres.

Rien n´est plus facile que de cultiver son jardin, ou mieux, achetez une terre. En france l´hectare de terre cultivable (10 000 mètres carré) est entre 1000 et 3000 euros. Si vous en avez les moyens, sauvez de la terre. C´est incroyable ce qu on peut faire en 8 heures quand on travaille pour sois et sa famille. C est notre immunitée contre tout les gens qui se croient superieur, qui veulent etre nos chef. En nous nourissant sans passer par leur systeme, nous leur coupons l herbe sous le pied, ils n´ont plus de prises sur nous.

en accedant a une independance alimentaire, je ne veux pas dire par la : travailler pour avoir de l argent pour acheter a manger, ce qui est le systeme actuel, mais travailler la terre pour produire de la nourriture, tout simplement, et sans passer par un intermediaire qu´est l´argent.

Travailler pour vous nourrir, ca vous prendra moins que 10 heures par semaines, 9 mois par an (le temps que vous occupez peut etre avec votre tele). donc aucun inconvenient pour avoir un travail a cote, mais au moins, vous ne serez plus dependent de ce travail pour la question cruciale de la nourriture.

la seule grande contrainte est de ne pas pouvoir s´ eloigner trop longtemps, a moins de trouver quelqu´un pour s occuper de vos terres en votre abscence.

Encore faut il trouver les bonnes graines. Il y en a de tres bonnes pour les legumes et les fruits de race anciennes, bio, non retouchees par les firmes agroalimentaires.

n´achetez pas de graines F1 dans la grande distribution.

il y a des organismes independents qui distribuent ou vendent des semences de races anciennes de legumes, et de fruits,. Kokopelli par exemple.

Regardez le documentaire "solutions locales pour un desordre global" tres instructif. Disponible sur dailymotion.

l homme du futur est un agriculteur intellectuel, alors n attendons plus pour faire avancer le monde dans ce sens.

je sais bien que ca parrait moin attirant que l image romantique du revolutionnaire barbu, l arme a la main se battant et tuant pour une cause qu il estime juste. il est aussi vrais que ce n est pas de tuer les ``mechants´´ qui changera les choses a long terme, et qui nous evitera une dictature mondiale.

ce que nous proposons est complementaire de la lutte, c est une aide. Une graine semée vaut une balle tiree.

et meme si nous reussissons notre revolution, je suis persuadé qu elle n est pas eternelle, et que de toute facon il y aura une periode de transition ou la famine se declenchera. Car la france est dependente de ses anciennes colonies pour son approvisionnement alimentaire, et beaucoup, 80 pourcent de ce qui se mange en france vient de l importation. pour cela aussi nos dirigeant gardent les anciennes colonies sous le joug de la dette, et par la pseudo aide au developpement qu est la délocalisation.

Mais c esten plus un combat philosophique, la terre emancipant l homme mieux que n´importe quel gouvernement.

Pour illustrer ce paragraphe du benefice: on veut maintenant nous proposer les bio carburant, produits a partir de nourriture. Il faut savoir ça: un plein de bio carburant au maïs, c est un an de nourriture pour une personne. Bien sur, ce n´est pas encore pour nous le probleme, c est pour les pays pauvres. Vous y penserez en faisant le plein.

Autre chose, qui n a rien a voir, mais quand meme, pour illustrer qu on en a vraiment marre des pays pauvres depuis nos pays riches: cette année un vaccin anti tetanique a été distribué en asie du sud est, en thaïlande plus precisement. Bizarrement, il n etait administré qu aux femmes entre 15 et 40 ans. La raison en est tres simple, le laboratoire pharmaceutique (une multinationale americaine bien entendu) y avait ajoute un ingredient, qui, melange au vaccin anti tetanique, provoque la sterilitee. Bien sur sans avertir les vaccinés. Si c´etait a vous qu´on l´injectait mademoiselle? Si on l´administrait a votre femme, monsieur? Comment réagiriez vous?

Pour revenir au probleme agricole, au lieu d´etre possedées par wall mart, Mac Donald, la shell, monsanto, Sodebo ou je sais pas quoi, les terres devraient etre partagées entre toute les familles qui voudrait en faire une culture vivrière, ce qui rendrait chacun responsable, et de l etat de ses sols, et de sa propre alimentation.

j´attend de voir s ecrouler le systeme neo-liberal pour enfin voir une réquisition massive et citoyennes de toutes les terres que les grands de ce monde nous ont volés, et qu ils ont souillés.
Qu´on arrete de penser que l agriculture aux pesticides produit plus. C´est totalement faux, une production bio bien gerée produit plus a l hectage qu´une culture arrosee de fertilisants, et laisse la terre, les nappes phreatiques et votre santée indemnes (pour les nappes phreatiques il est déja trop tard, n attendont pas que ce le soit aussi pour les sols). Laissont faire la nature, elle se debrouille bien mieux que nos sois disant technologie de pointe. C´est simplement notre faineantise qui est a la base de tout.

En mars, tous a vos beches!

Homme des bois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arguru
Admin
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: le journal du mouvement.   Mer 16 Fév - 5:09

J'ai fusionné pas mal de sujets entre eux qui sont tous liés au journal. Un minimum de discipline est nécessaire, les admins ne sont pas là pour faire du triage ou jouer au policier. L'auto-gérance et l'auto modération est souhaitée (poster dans les bonnes sections, ne pas faire de doublons voir plus pour ne pas nuire à la clarté du forum, pensez à ceux qui le rejoignent, le forum n'est pas une poubelle fourre tout).
Merci de votre compréhension
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bankrun2010.forumsactifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le journal du mouvement.   

Revenir en haut Aller en bas
 
le journal du mouvement.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Petit Journal et autres suppléments illustrés
» UN T-SHIRT SIGLÉ "PALESTINE" CRÉE UN MALAISE AU "GRAND JOURNAL"
» journal des remises
» Mouvement de gréve à Vierzon
» Journal officiel n°27

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BANKRUN 2010 ::  Forum Francophone :: Actions :: Atelier-
Sauter vers: